Jeudi, à Bologne, l'Allemagne a renversé la Roumanie 4 buts à 2. Après le but d'ouverture de Nadiem Amiri (21e) pour l'Allemagne, George Puscas avait renversé la situation en faveur des Roumains (26e et 44e sur penalty). Luca Waldschmidt a permis à la Mannschaft d'égaliser, sur penalty. Deux coups francs en fin de match, de Waldschmidt d'abord (90e), d'Amiri ensuite (90e+4) ont ouvert les portes de la finale à l'Allemagne. A Reggio Emilia, l'Espagne a dominé la France 4-1. Jean-Philippe Mateta a donné l'avantage aux Bleus sur penalty (16e). L'Espagne a réussi à inverser la tendance avant la pause grâce à Marc Roca (28e) et Mikel Oyarzabal (45e+5, sur penalty). En seconde période, Dani Olmo (47e) et Borja Mayoral (67e) ont conforté le succès de la 'Rojita'. La finale sera disputée dimanche à Udine. L'Allemagne visera un troisième titre, après 2009 et 2017. Titrée en 1986, 1998, 2011 et 2013, l'Espagne peut décrocher un cinquième sacre et ainsi égaler le record de l'Italie. (Belga)

Jeudi, à Bologne, l'Allemagne a renversé la Roumanie 4 buts à 2. Après le but d'ouverture de Nadiem Amiri (21e) pour l'Allemagne, George Puscas avait renversé la situation en faveur des Roumains (26e et 44e sur penalty). Luca Waldschmidt a permis à la Mannschaft d'égaliser, sur penalty. Deux coups francs en fin de match, de Waldschmidt d'abord (90e), d'Amiri ensuite (90e+4) ont ouvert les portes de la finale à l'Allemagne. A Reggio Emilia, l'Espagne a dominé la France 4-1. Jean-Philippe Mateta a donné l'avantage aux Bleus sur penalty (16e). L'Espagne a réussi à inverser la tendance avant la pause grâce à Marc Roca (28e) et Mikel Oyarzabal (45e+5, sur penalty). En seconde période, Dani Olmo (47e) et Borja Mayoral (67e) ont conforté le succès de la 'Rojita'. La finale sera disputée dimanche à Udine. L'Allemagne visera un troisième titre, après 2009 et 2017. Titrée en 1986, 1998, 2011 et 2013, l'Espagne peut décrocher un cinquième sacre et ainsi égaler le record de l'Italie. (Belga)