"Je vais bien", a d'emblée rassuré Kownacki, qui a connu quelques pépins physiques ces dernières semaines. "C'est vrai que j'ai beaucoup marqué en qualifications, mais ce n'est pas que j'ai dribblé toute une équipe avant de mettre le ballon au fond. J'ai besoin de bons joueurs pour me servir. Je ne suis pas la star de l'équipe, c'est toute l'équipe. Le collectif est notre force. D'ailleurs, je ne suis pas concerné par les statistiques individuelles." La saison dernière, l'attaquant a été prêté par la Sampdoria à Düsseldorf où il a côtoyé Lukebakio. "Nos défenseurs devront être sur leurs gardes. Je connais très bien Dodi. C'est un joueur très rapide avec une bonne technique et un dribble court. Nous devrons être prudents." Le sélectionneur Czeslaw Michniewicz a mis l'accent sur sa propre équipe. "Nous avons le plus grand respect pour la Belgique. Mais nous avons un plan et nous le montrerons dimanche. Les détails décideront de la rencontre. Il y a de la pression sur notre équipe, mais nous pouvons y faire face. Notre capitaine a de l'expérience. Kownacki a même joué un Mondial avec les grands et il sait donc ce qu'est la pression." Enfin, l'entraîneur a voulu dire quelque chose sur les conditions météorologiques. "C'est un grand changement pour nous. En Pologne, il faisait chaud la semaine dernière, mais c'est plutôt exceptionnel. Mais je ne veux pas utiliser la météo comme excuse. Nous savions d'avance qu'il pourrait faire chaud en Italie." (Belga)