"Nous savions ce que nous devions faire, car l'Espagne n'est certainement pas une mauvaise équipe", a expliqué Stuer. "Nous les avons bien maîtrisés au début, mais c'était aussi un test pour vérifier leur forme physique. Finalement, nous avons réussi à prendre le dessus avec Deroo et Tuerlinckx. Il s'agissait de ne pas gaspiller trop d'énergie. Tout le monde attendait avec impatience ce jour de repos. Après le dernier point, nous avons tous crié: -Jour de repos." Les Red Dragons sont déjà qualifiés pour les huitièmes de finale, mais Stuer vise plus haut. "Absolument. Après la victoire contre l'Allemagne, la deuxième place est le minimum. Elle est à portée de main. Nous avons récemment joué plusieurs fois contre la Slovaquie. Cette équipe a aussi de nombreuses qualités, en particulier la puissance. Elle peut surprendre. Nous devons être très prudents." (Belga)