"Nous aurions dû gagner le premier set", a estimé en effet Vande Broek dans une interview transmise par la fédération. "Normalement, nous devons être les patrons au service et à la réception, mais nous ne l'avons pas été. Ce n'est arrivé que dans le troisième et le quatrième set même si dans ce dernier nous avons été piégés par quelques erreurs individuelles. Nous nous sommes cependant bien battus. Ce retour dans le quatrième set a montré notre marque de fabrique d'aujourd'hui et de l'été dernier. Pour la première fois cet été, nous n'avons toutefois pas été en mesure de redresser une situation difficile. Le mérite en revient aux Russes." Britt Herbots et Celine Van Gestel partageaient également un mélange de fierté et de déception. "Ces Russes mesurent chacune presque dix centimètres de plus que nous", a relevé Herbots. "Elles possèdent une force physique incroyable et c'est difficile de développer notre volley contre elles. Elles servent aussi très bien, en alternant entre le court et le long. Et leur attaque... s'il le faut, elles lancent une balle haute vers Gontcharova (1m94, ndlr). Nous nous sommes jetées de manière incroyable. Nous n'aurions pas été en mesure d'offrir une telle résistance dans le cas contraire. Si vous êtes inférieur dans un domaine, vous devez vous rattraper dans un autre secteur. C'est dommage que ce soit terminé." "Dans le match d'aujourd'hui, nous avons d'abord eu beaucoup de mal à la réception", a réagi de son côté Van Gestel. "Ce n'est qu'au troisième set que nous avons commencé à bien défendre. C'est dommage que nous n'ayons pas gagné, c'est le volley. D'un côté, je suis un peu déçue que nous n'ayons pas gagné. De l'autre côté, je suis fière de ce que nous avons montré ici et pendant toute la campagne de cet été." (Belga)