"Physiquement, sans être au top comme je dois l'être à Rio, j'étais arrivé en bonne condition. Mais c'est difficile, mentalement aussi. Je devais être plus rapide dans mes premiers cinquante mètres. Et plus souple aussi. J'espère que je n'aurai plus de problème pour dormir. En finale, je n'ai pas de temps précis en tête. Disons que je dois répéter ma prestation du relais (NDLR: il avait réalisé le meilleur relais de l'ensemble des finalistes). Je dois être dans les alentours de ce chrono-là." Glenn Surgeloose s'est qualifié pour sa troisième finale de la semaine, après le relais 4x100m libre, où il a décroché le bronze, et le 200m libre, terminé en cinquième position. "Ce sera plaisant de nager avec Pieter. On s'entraîne ensemble, on s'entend bien... Aujourd'hui, j'ai eu du mal dans les cinquante derniers mètres. Avec toutes ces courses, cela devient difficile. Je ne suis pas reposé." Timmers a réalisé le cinquième temps (48.76), Surgeloose le sixième (48.83). (Belga)

"Physiquement, sans être au top comme je dois l'être à Rio, j'étais arrivé en bonne condition. Mais c'est difficile, mentalement aussi. Je devais être plus rapide dans mes premiers cinquante mètres. Et plus souple aussi. J'espère que je n'aurai plus de problème pour dormir. En finale, je n'ai pas de temps précis en tête. Disons que je dois répéter ma prestation du relais (NDLR: il avait réalisé le meilleur relais de l'ensemble des finalistes). Je dois être dans les alentours de ce chrono-là." Glenn Surgeloose s'est qualifié pour sa troisième finale de la semaine, après le relais 4x100m libre, où il a décroché le bronze, et le 200m libre, terminé en cinquième position. "Ce sera plaisant de nager avec Pieter. On s'entraîne ensemble, on s'entend bien... Aujourd'hui, j'ai eu du mal dans les cinquante derniers mètres. Avec toutes ces courses, cela devient difficile. Je ne suis pas reposé." Timmers a réalisé le cinquième temps (48.76), Surgeloose le sixième (48.83). (Belga)