Croenen a finalement réussi à se qualifier pour la finale avec le huitième chrono des demies (1:57.56). "Il était limité, mais il a pu aller plus vite qu'en séries. En ce qui concerne la finale, je dis toujours qu'à ce stade, il faut viser son record personnel. Ici, les conditions ne sont pas optimales. Louis doit surtout récupérer, retrouver des énergies. Aujourd'hui, sans être à 100%, il a survécu. En finale, il y a juste Cseh qui semble intouchable. Bromer a nagé en 1:55 et puis il y a quatre nageurs qualifiés en 1:56. En étant à 100%, Louis peut nager en 1:55 (NDLR: son record de Belgique est de 1:55.39). Nous verrons bien. Je suis convaincu qu'il fera son maximum." Ronald Gaastra, coach de Glenn Surgeloose, n'était pas satisfait après la cinquième place de son protégé sur 200m libre. "Son deuxième 50m a été trop lent. J'avais dit que pour le podium, il fallait viser 1:46 (NDLR: Surgeloose a nagé en 1:47.05). C'est dommage. J'aurais préféré qu'il fasse une super course en terminant sixième qu'une mauvaise en terminant cinquième..." (Belga)

Croenen a finalement réussi à se qualifier pour la finale avec le huitième chrono des demies (1:57.56). "Il était limité, mais il a pu aller plus vite qu'en séries. En ce qui concerne la finale, je dis toujours qu'à ce stade, il faut viser son record personnel. Ici, les conditions ne sont pas optimales. Louis doit surtout récupérer, retrouver des énergies. Aujourd'hui, sans être à 100%, il a survécu. En finale, il y a juste Cseh qui semble intouchable. Bromer a nagé en 1:55 et puis il y a quatre nageurs qualifiés en 1:56. En étant à 100%, Louis peut nager en 1:55 (NDLR: son record de Belgique est de 1:55.39). Nous verrons bien. Je suis convaincu qu'il fera son maximum." Ronald Gaastra, coach de Glenn Surgeloose, n'était pas satisfait après la cinquième place de son protégé sur 200m libre. "Son deuxième 50m a été trop lent. J'avais dit que pour le podium, il fallait viser 1:46 (NDLR: Surgeloose a nagé en 1:47.05). C'est dommage. J'aurais préféré qu'il fasse une super course en terminant sixième qu'une mauvaise en terminant cinquième..." (Belga)