Douzième chrono, sur 36, des séries le matin (1:57.31), le nageur du Shark a pris la 4e place de la seconde demie en 1:55.96, son 4e meilleur chrono personnel, à 57/100e de son record national. Il s'est classé 7e des seize demi-finalistes. Le top 2 de chaque course et les quatre autres meilleurs entraient en finale programmée mercredi en fin de journée. Le meilleur temps est à mettre au crédit du Hongrois Tamas Kenderesi en 1:54.37. Le meilleur résultat individuel à l'Euro du Campinois de 27 ans est une 4e place tant en 2015 à Berlin qu'en 2018 à Glasgow sur 200 m papillon. Il a remporté deux médailles de bronze dans les relais (4X200 m libre en 2014 et 4X100 m libre en 2016). Le recordman de Belgique (1:55.39) est assuré de disputer les Jeux Olympiques cet été grâce à sa performance en séries durant les championnats du monde 2019 à Gwangju en Corée du Sud (6e temps des séries en 1:56.35, pour un temps de qualification demandé de 1:56.48). Croenen, qui termina 8e des JO de Rio dans cette épreuve, nagera encore le 100 m papillon à Budapest avec l'espoir de réaliser les minimas pour Tokyo (51.96). Son record personnel, qui est aussi le record de Belgique, se situe à 52.00 depuis le 9 avril dernier, une performance signée à Eindhoven. (Belga)

Douzième chrono, sur 36, des séries le matin (1:57.31), le nageur du Shark a pris la 4e place de la seconde demie en 1:55.96, son 4e meilleur chrono personnel, à 57/100e de son record national. Il s'est classé 7e des seize demi-finalistes. Le top 2 de chaque course et les quatre autres meilleurs entraient en finale programmée mercredi en fin de journée. Le meilleur temps est à mettre au crédit du Hongrois Tamas Kenderesi en 1:54.37. Le meilleur résultat individuel à l'Euro du Campinois de 27 ans est une 4e place tant en 2015 à Berlin qu'en 2018 à Glasgow sur 200 m papillon. Il a remporté deux médailles de bronze dans les relais (4X200 m libre en 2014 et 4X100 m libre en 2016). Le recordman de Belgique (1:55.39) est assuré de disputer les Jeux Olympiques cet été grâce à sa performance en séries durant les championnats du monde 2019 à Gwangju en Corée du Sud (6e temps des séries en 1:56.35, pour un temps de qualification demandé de 1:56.48). Croenen, qui termina 8e des JO de Rio dans cette épreuve, nagera encore le 100 m papillon à Budapest avec l'espoir de réaliser les minimas pour Tokyo (51.96). Son record personnel, qui est aussi le record de Belgique, se situe à 52.00 depuis le 9 avril dernier, une performance signée à Eindhoven. (Belga)