Pilato avait amélioré en séries, samedi matin, son record du monde juniors, le portant de 29.61 à 29.50. Avec son 29.30 en demi-finale, elle s'offre aussi le record du monde seniors et s'affiche comme favorite pour le titre européen en vue de la finale, dimanche. En 2019, à quatorze ans seulement, Pilato était devenue vice-championne du monde du 50m brasse à Gwangju (Corée du Sud), derrière King justement. Le 50m brasse n'est pas une course olympique, comme les 50m dos et papillon. (Belga)

Pilato avait amélioré en séries, samedi matin, son record du monde juniors, le portant de 29.61 à 29.50. Avec son 29.30 en demi-finale, elle s'offre aussi le record du monde seniors et s'affiche comme favorite pour le titre européen en vue de la finale, dimanche. En 2019, à quatorze ans seulement, Pilato était devenue vice-championne du monde du 50m brasse à Gwangju (Corée du Sud), derrière King justement. Le 50m brasse n'est pas une course olympique, comme les 50m dos et papillon. (Belga)