"Nous voulons terminer sur une bonne note cet Euro", prévient Vincent Vanasch, le dernier rempart de la défense belge. "Nous sommes montés en puissance tout au long de la semaine et hors de question de faire marche arrière, nous avons une revanche à prendre sur l'Angleterre." Le meilleur gardien mondial, dont le statut est prolongé jusqu'au début de l'année prochaine en raison de la pandémie, est également revenu sur la défaite aux shoot-outs 1-3 en demies les ayant privés d'une troisième finale continentale consécutive. "Cela faisait longtemps que nous n'avions plus été battus dans un match d'importance. Même si la manière y était, nous sommes déçus de ne pas pouvoir affronter l'Allemagne dimanche dans un match à enjeu. Cela nous aurait été utile pour les JO." Après avoir mené au score à deux reprises, les champions du monde ont laissé à chaque fois revenir leur adversaire dans le match. "Ce sont quelques petites erreurs qui nous coûtent ces deux buts égalisateurs. Sur le premier, on doit beaucoup plus temporiser et ne pas vouloir repartir directement vers l'avant alors que l'on mène et qu'il reste moins de 8 minutes à jouer. Idem avec la carte que nous recevons bêtement dans le 3e quart. L'on sait que dans de telles rencontres, devoir se passer d'un joueur c'est meurtrier. Mais ces erreurs-là, je préfère qu'on les fasse ici plutôt qu'à Tokyo", ajoute le gardien champion d'Allemagne avec le Rot-Weiss Cologne, dont la prestation de jeudi a été quelque peu occultée par celle de son homologue néerlandais qui fut décisive sur shoot-outs. "Je ne dirais pas que Pirmin Blaak a bien joué, je dirais que l'on a fait en sorte de le mettre à l'aise pour qu'il joue bien. Ne marquer qu'un essai sur quatre en shoot-out, cela ne nous arrive presque jamais. D'habitude quand je stoppe deux tentatives, cela suffit pour remporter la série. Pas hier soi. Cela dit je serai le premier à féliciter Blaak, car je pense qu'il sera élu meilleur gardien du tournoi", selon Vanasch dont la dernière ligne droite vers Tokyo se poursuivra "sobrement". "Nous ne trouverons plus de nations de valeur qui voudront bien nous rencontrer d'ici notre départ pour le Japon. Nous peaufinerons notre préparation entre nous ou avec de petits matchs contre les espoirs." (Belga)

"Nous voulons terminer sur une bonne note cet Euro", prévient Vincent Vanasch, le dernier rempart de la défense belge. "Nous sommes montés en puissance tout au long de la semaine et hors de question de faire marche arrière, nous avons une revanche à prendre sur l'Angleterre." Le meilleur gardien mondial, dont le statut est prolongé jusqu'au début de l'année prochaine en raison de la pandémie, est également revenu sur la défaite aux shoot-outs 1-3 en demies les ayant privés d'une troisième finale continentale consécutive. "Cela faisait longtemps que nous n'avions plus été battus dans un match d'importance. Même si la manière y était, nous sommes déçus de ne pas pouvoir affronter l'Allemagne dimanche dans un match à enjeu. Cela nous aurait été utile pour les JO." Après avoir mené au score à deux reprises, les champions du monde ont laissé à chaque fois revenir leur adversaire dans le match. "Ce sont quelques petites erreurs qui nous coûtent ces deux buts égalisateurs. Sur le premier, on doit beaucoup plus temporiser et ne pas vouloir repartir directement vers l'avant alors que l'on mène et qu'il reste moins de 8 minutes à jouer. Idem avec la carte que nous recevons bêtement dans le 3e quart. L'on sait que dans de telles rencontres, devoir se passer d'un joueur c'est meurtrier. Mais ces erreurs-là, je préfère qu'on les fasse ici plutôt qu'à Tokyo", ajoute le gardien champion d'Allemagne avec le Rot-Weiss Cologne, dont la prestation de jeudi a été quelque peu occultée par celle de son homologue néerlandais qui fut décisive sur shoot-outs. "Je ne dirais pas que Pirmin Blaak a bien joué, je dirais que l'on a fait en sorte de le mettre à l'aise pour qu'il joue bien. Ne marquer qu'un essai sur quatre en shoot-out, cela ne nous arrive presque jamais. D'habitude quand je stoppe deux tentatives, cela suffit pour remporter la série. Pas hier soi. Cela dit je serai le premier à féliciter Blaak, car je pense qu'il sera élu meilleur gardien du tournoi", selon Vanasch dont la dernière ligne droite vers Tokyo se poursuivra "sobrement". "Nous ne trouverons plus de nations de valeur qui voudront bien nous rencontrer d'ici notre départ pour le Japon. Nous peaufinerons notre préparation entre nous ou avec de petits matchs contre les espoirs." (Belga)