"Les Belges ont plus l'habitude que nous dans les shoot-outs. Nous avons des joueurs dans nos rangs qui n'ont encore jamais effectué cet exercice devant 9.000 spectateurs", a réagi Kermas. "Je pense que nous sommes proches du niveau de la Belgique. Il nous manque encore 5% pour les rejoindre." L'Allemagne voulait terminer première de son groupe afin d'éviter la Belgique. C'est ce qu'elle a fait mais elle ne pensais pas que les Red Lions seraient battus par l'Espagne. La confrontation a donc eu lieu. "Si on voit que l'équipe d'en face a eu des problèmes, on préfère jouer contre elle", avait dit Kermas avant la rencontre. "On voit que les Belges ont plus de confiance en eux, qu'ils sont plus forts et plus compacts que les Pays-Bas." Le sélectionneur allemand a ensuite continué à souligner l'expérience des Red Lions. "Ils ont une moyenne de 140 matches internationaux par joueur. Les Pays-Bas en sont à moins de cent." Toute l'expérience des Belges s'est vue durant les shoot-outs où Denayer et Wegnez ont trouvé les chemins des filets alors que les Allemands ont à chaque fois buté sur Vincent Vanasch. Les Red Lions défieront dimanche à partir de 16h00 soit les Pays-Bas soit l'Angleterre, tenante du titre, qui s'affrontent vendredi soir dans l'autre demi-finale. (Belga)

"Les Belges ont plus l'habitude que nous dans les shoot-outs. Nous avons des joueurs dans nos rangs qui n'ont encore jamais effectué cet exercice devant 9.000 spectateurs", a réagi Kermas. "Je pense que nous sommes proches du niveau de la Belgique. Il nous manque encore 5% pour les rejoindre." L'Allemagne voulait terminer première de son groupe afin d'éviter la Belgique. C'est ce qu'elle a fait mais elle ne pensais pas que les Red Lions seraient battus par l'Espagne. La confrontation a donc eu lieu. "Si on voit que l'équipe d'en face a eu des problèmes, on préfère jouer contre elle", avait dit Kermas avant la rencontre. "On voit que les Belges ont plus de confiance en eux, qu'ils sont plus forts et plus compacts que les Pays-Bas." Le sélectionneur allemand a ensuite continué à souligner l'expérience des Red Lions. "Ils ont une moyenne de 140 matches internationaux par joueur. Les Pays-Bas en sont à moins de cent." Toute l'expérience des Belges s'est vue durant les shoot-outs où Denayer et Wegnez ont trouvé les chemins des filets alors que les Allemands ont à chaque fois buté sur Vincent Vanasch. Les Red Lions défieront dimanche à partir de 16h00 soit les Pays-Bas soit l'Angleterre, tenante du titre, qui s'affrontent vendredi soir dans l'autre demi-finale. (Belga)