Après la défaite inaugurale face au Danemark, le sélectionneur national avait été clair en martelant que la Belgique "devait gagner contre la Norvège". Un discours qui a visiblement fait son effet. "Nous avons parlé pour régler certaines choses avec les joueuses mais traduire tout cela sur le terrain c'était plus difficile. Mes joueuses ont montré qu'elles peuvent se reprendre en l'espace de quelques jours. Cela fait plaisir et nous donne de la confiance pour la suite du tournoi", déclarait-il lors de la conférence de presse d'après match tenue au Rat Verleghstadion de Breda. Les consignes qui visaient à rentrer tout de suite dans le match sont passées parfaitement au sein de l'équipe qui a débuté la rencontre avec une toute autre attitude par rapport aux premières minutes jouées contre le Danemark. "Lors du premier match, nous étions convaincus de débuter avec le meilleur système de jeu. Face à la Norvège, j'ai opté pour plus de vitesse et des changements de position. L'équipe a très bien compris ce que je voulais et quels étaient les problèmes face au Danemark." Grâce à cette victoire, les Red Flames ont engrangé leurs trois premiers points et pourront donc tenter de se qualifier pour les quarts de finale lors du prochain match face aux Pays-Bas. Pour la Norvège, la qualification semble beaucoup plus difficile. "Il faut que je vérifie la situation avec le directeur sportif de l'équipe" a encore ajouté Serneels. "Je n'ai pas prêté attention à cela avant le tournoi car j'étais concentré sur le premier match contre le Danemark. Mais c'est sûr que nous voulons accéder aux quarts de finale. Si ce n'est pas le cas, on peut déjà rentrer chez nous. On va donc essayer de gagner ce dernier match contre les Pays-Bas." (Belga)

Après la défaite inaugurale face au Danemark, le sélectionneur national avait été clair en martelant que la Belgique "devait gagner contre la Norvège". Un discours qui a visiblement fait son effet. "Nous avons parlé pour régler certaines choses avec les joueuses mais traduire tout cela sur le terrain c'était plus difficile. Mes joueuses ont montré qu'elles peuvent se reprendre en l'espace de quelques jours. Cela fait plaisir et nous donne de la confiance pour la suite du tournoi", déclarait-il lors de la conférence de presse d'après match tenue au Rat Verleghstadion de Breda. Les consignes qui visaient à rentrer tout de suite dans le match sont passées parfaitement au sein de l'équipe qui a débuté la rencontre avec une toute autre attitude par rapport aux premières minutes jouées contre le Danemark. "Lors du premier match, nous étions convaincus de débuter avec le meilleur système de jeu. Face à la Norvège, j'ai opté pour plus de vitesse et des changements de position. L'équipe a très bien compris ce que je voulais et quels étaient les problèmes face au Danemark." Grâce à cette victoire, les Red Flames ont engrangé leurs trois premiers points et pourront donc tenter de se qualifier pour les quarts de finale lors du prochain match face aux Pays-Bas. Pour la Norvège, la qualification semble beaucoup plus difficile. "Il faut que je vérifie la situation avec le directeur sportif de l'équipe" a encore ajouté Serneels. "Je n'ai pas prêté attention à cela avant le tournoi car j'étais concentré sur le premier match contre le Danemark. Mais c'est sûr que nous voulons accéder aux quarts de finale. Si ce n'est pas le cas, on peut déjà rentrer chez nous. On va donc essayer de gagner ce dernier match contre les Pays-Bas." (Belga)