Kenneth Vandendriessche, 24 ans, a parcouru les distances de 10 km à pied, 60 km en vélo et 10km à pied en 2h29:17. avec 9 secondes d'avance sur Seppe Odeyn (2h29:26) qui permet à la Belgique de réussir le doublé. Le Français Yannick Cadalen complète le podium en 2h29:47. "Après sa victoire de l'an dernier, Kenneth se sentait obligé moralement de défendre son titre cette année", a expliqué son coach Luc Van Lierde sur Instagram. "Plus tôt cette année, Kenneth avait décidé de se consacrer uniquement au duathlon et de tourner la page, à l'exception de cet Euro de duathlon. Aujourd'hui, il a réussi son pari de remporter un second titre européen. Je suis un coach heureux." "Je n'étais pas vraiment sûr de mon coup", a expliqué de son côté Kenneth Vandendriessche: "C'était une course très bizarre en fait. J'ai laissé l'initiative aux autres dans la première partie à pied, même si je suis en principe le meilleur à la course. Sur le vélo, cela avait bien commencé puis cela s'est calmé. Avec ma victoire en triathlon la semaine dernière (à Lanzarote samedi), je savais que la dernière partie à pied pouvait faire la différence. Avec la 2e place de Seppe, c'est fantastique !" (Belga)

Kenneth Vandendriessche, 24 ans, a parcouru les distances de 10 km à pied, 60 km en vélo et 10km à pied en 2h29:17. avec 9 secondes d'avance sur Seppe Odeyn (2h29:26) qui permet à la Belgique de réussir le doublé. Le Français Yannick Cadalen complète le podium en 2h29:47. "Après sa victoire de l'an dernier, Kenneth se sentait obligé moralement de défendre son titre cette année", a expliqué son coach Luc Van Lierde sur Instagram. "Plus tôt cette année, Kenneth avait décidé de se consacrer uniquement au duathlon et de tourner la page, à l'exception de cet Euro de duathlon. Aujourd'hui, il a réussi son pari de remporter un second titre européen. Je suis un coach heureux." "Je n'étais pas vraiment sûr de mon coup", a expliqué de son côté Kenneth Vandendriessche: "C'était une course très bizarre en fait. J'ai laissé l'initiative aux autres dans la première partie à pied, même si je suis en principe le meilleur à la course. Sur le vélo, cela avait bien commencé puis cela s'est calmé. Avec ma victoire en triathlon la semaine dernière (à Lanzarote samedi), je savais que la dernière partie à pied pouvait faire la différence. Avec la 2e place de Seppe, c'est fantastique !" (Belga)