Sans Mathieu van der Poel, triple champion d'Europe en 2017, 2018 et 2019, Wout van Aert et Tom Pidcock, Eli Iserbyt part avec l'étiquette du favori N.1 pour remporter un deuxième titre européen consécutif. Pour ce faire, le coureur de Pauwels Sauces-Bingoal devra se montrer le plus solide sur le circuit tracé autour du mont VAM. Un parcours de 2,70 km avec 1.911m de tronçons en herbe, 642 m sur de l'asphalte et 145m sur des pavés mais aussi avec des pentes raides. "Le maillot de champion d'Europe est très beau. Je pense l'avoir montré avec verve l'année dernière et j'aimerais le porter à nouveau. C'est sûr et certain. Le championnat de Belgique n'est pas pour moi, parce qu'il se déroule dans le sable et aux championnats du monde, c'est difficile quand tous les adversaires sont de la partie. Le championnat d'Europe est donc clairement un objectif", a déclaré Eli Iserbyt après sa victoire au Koppenberg la semaine passée. La concurrence sera cependant au rendez-vous avec Toon Aerts et Michael Vanthourenhout qui voudront tenter de détrôner Iserbyt tout comme Quinten Hermans ou encore le Néerlandais Lars van der Naar, champion d'Europe en 2015. Samedi, les premiers titres ont été remportés par la Britannique Zoë Backstedt (juniors filles), le Néerlandais Ryan Kamp (espoirs messieurs) et la Néerlandaise Lucinda Brand (élites dames). (Belga)

Sans Mathieu van der Poel, triple champion d'Europe en 2017, 2018 et 2019, Wout van Aert et Tom Pidcock, Eli Iserbyt part avec l'étiquette du favori N.1 pour remporter un deuxième titre européen consécutif. Pour ce faire, le coureur de Pauwels Sauces-Bingoal devra se montrer le plus solide sur le circuit tracé autour du mont VAM. Un parcours de 2,70 km avec 1.911m de tronçons en herbe, 642 m sur de l'asphalte et 145m sur des pavés mais aussi avec des pentes raides. "Le maillot de champion d'Europe est très beau. Je pense l'avoir montré avec verve l'année dernière et j'aimerais le porter à nouveau. C'est sûr et certain. Le championnat de Belgique n'est pas pour moi, parce qu'il se déroule dans le sable et aux championnats du monde, c'est difficile quand tous les adversaires sont de la partie. Le championnat d'Europe est donc clairement un objectif", a déclaré Eli Iserbyt après sa victoire au Koppenberg la semaine passée. La concurrence sera cependant au rendez-vous avec Toon Aerts et Michael Vanthourenhout qui voudront tenter de détrôner Iserbyt tout comme Quinten Hermans ou encore le Néerlandais Lars van der Naar, champion d'Europe en 2015. Samedi, les premiers titres ont été remportés par la Britannique Zoë Backstedt (juniors filles), le Néerlandais Ryan Kamp (espoirs messieurs) et la Néerlandaise Lucinda Brand (élites dames). (Belga)