"Si on n'avait pas gagné contre la Grande-Bretagne, on aurait pu nous fusiller. J'aurais été le premier à fusiller. Contre la Lettonie, on est battu par un gars, qui met 25 ou 30 points, qui est au-dessus du lot et qui remet cela contre les autres. Nous avons toujours dit que nous devions gagner contre les Britanniques et puis réussir un exploit. Il fallait créer quelques chose qui, sur le papier, n'était pas facile à faire. C'est positif parce que nous n'avons pas été dominés par la Russie et la Turquie". Quels sont les points positifs pour le sélectionneur Eddy Casteels? "En premier, la manière dont nous nous sommes rebellés lors du match contre la Grande-Bretagne. Nous avons gagné 102-90 alors que nous étions menés 55-63. Deux, notre réaction contre la Turquie". Les Lions ont concédé deux fois dans ce match plus de dix points, mais ils sont revenus à la marque !60-60). Finalement, ils ont perdu le match crucial et ont été éliminés. (Belga)

"Si on n'avait pas gagné contre la Grande-Bretagne, on aurait pu nous fusiller. J'aurais été le premier à fusiller. Contre la Lettonie, on est battu par un gars, qui met 25 ou 30 points, qui est au-dessus du lot et qui remet cela contre les autres. Nous avons toujours dit que nous devions gagner contre les Britanniques et puis réussir un exploit. Il fallait créer quelques chose qui, sur le papier, n'était pas facile à faire. C'est positif parce que nous n'avons pas été dominés par la Russie et la Turquie". Quels sont les points positifs pour le sélectionneur Eddy Casteels? "En premier, la manière dont nous nous sommes rebellés lors du match contre la Grande-Bretagne. Nous avons gagné 102-90 alors que nous étions menés 55-63. Deux, notre réaction contre la Turquie". Les Lions ont concédé deux fois dans ce match plus de dix points, mais ils sont revenus à la marque !60-60). Finalement, ils ont perdu le match crucial et ont été éliminés. (Belga)