Les données peuvent être simples. Un succès face aux Turques, battues lors de leurs deux premiers matches du tournoi, assure au minimum une 2e place en barrage (8es de finale). Si celui-ci est précédé d'une victoire de la Slovénie sur la Bosnie-Herzégovine dimanche (12h00), c'est la première place du groupe qui attend les Belges et une accession directe en quarts de finale. Elles peuvent être plus compliquées en cas de victoire bosnienne ou de revers belge. Reste que pour Philip Mestdagh, qui coachera dimanche son 80e match à la tête de la sélection, "il va falloir montrer la même attitude que face à la Slovénie". Même son de cloche chez Emma Meesseman. "Contre la Slovénie, c'était quatre ou cinq passes superbes pour libérer une shooteuse. Le rythme était très différent et l'attitude aussi. Quand c'est comme ça, tu ne veux que la mettre dedans pour ponctuer le mouvement", a expliqué l'intérieure flandrienne comparant avec la débacle contre la Bosnie en ouverture jeudi. Les Turques, elles, n'ont pas le choix. Elles doivent gagner après deux premiers revers. Ce sera leur dernière chance et les Belgian Cats s'attendent à combat physique. Battues lors de ses deux premiers matches (72-57 contre la Slovénie, puis 64-54 par la Bosnie), la Turquie, 3e de l'Euro 2013, a tourné une page dans son effectif et doit composer avec l'absence de plusieurs joueuses. A 12h00, le résultat du match entre la Bosnie-Herzégovine et la Slovénie sera connu. Un avantage ? "cela dépend de quel résultat il s'agit", a répondu Emma Meesseman. (Belga)

Les données peuvent être simples. Un succès face aux Turques, battues lors de leurs deux premiers matches du tournoi, assure au minimum une 2e place en barrage (8es de finale). Si celui-ci est précédé d'une victoire de la Slovénie sur la Bosnie-Herzégovine dimanche (12h00), c'est la première place du groupe qui attend les Belges et une accession directe en quarts de finale. Elles peuvent être plus compliquées en cas de victoire bosnienne ou de revers belge. Reste que pour Philip Mestdagh, qui coachera dimanche son 80e match à la tête de la sélection, "il va falloir montrer la même attitude que face à la Slovénie". Même son de cloche chez Emma Meesseman. "Contre la Slovénie, c'était quatre ou cinq passes superbes pour libérer une shooteuse. Le rythme était très différent et l'attitude aussi. Quand c'est comme ça, tu ne veux que la mettre dedans pour ponctuer le mouvement", a expliqué l'intérieure flandrienne comparant avec la débacle contre la Bosnie en ouverture jeudi. Les Turques, elles, n'ont pas le choix. Elles doivent gagner après deux premiers revers. Ce sera leur dernière chance et les Belgian Cats s'attendent à combat physique. Battues lors de ses deux premiers matches (72-57 contre la Slovénie, puis 64-54 par la Bosnie), la Turquie, 3e de l'Euro 2013, a tourné une page dans son effectif et doit composer avec l'absence de plusieurs joueuses. A 12h00, le résultat du match entre la Bosnie-Herzégovine et la Slovénie sera connu. Un avantage ? "cela dépend de quel résultat il s'agit", a répondu Emma Meesseman. (Belga)