"Quel match ! C'était peut-être l'un des plus beaux à regarder pour les spectateurs, mais pour nous, c'était sans doute le plus dur. Ce fut tellement serré jusqu'au bout. Cette équipe russe est certainement la plus forte de ces trois derniers Euros et elle est promise à un bel avenir. On savait que Vadeeva serait difficile à arrêter. Il ne faut pas lui laisser un centimètre. Elle l'a montré depuis le début de l'Euro. Mais d'autres joueuses ont connu de la réussite dans leurs shoots à distance. On a essayé de contrôler ce que l'on a pu et on est allé chercher cette victoire." Battue par la Bosnie-Herzégovine en entrée puis accrochée par la Turquie en phase de poule, la Belgique a montré quelques moments de fébrilité dans la gestion du stress de l'événement d'autant que les Belgian Cats ont été affublées d'une étiquette de favorites. "On a franchi un cap aujourd'hui", s'est réjoui Kim Mestdagh. "On a montré que l'on pouvait jouer sur la pression. Emma (Meesseman) a de nouveau au top, ce qui offre bien sûr une solution, mais toutes les joueuses ont apporté leur pierre à l'édifice. On a vraiment bien joué en équipe. Maintenant, on va à Valence et on a rien à y perdre, et même tout à gagner. Tout est possible à ce stade et nous avons deux chances d'aller chercher une médaille." (Belga)

"Quel match ! C'était peut-être l'un des plus beaux à regarder pour les spectateurs, mais pour nous, c'était sans doute le plus dur. Ce fut tellement serré jusqu'au bout. Cette équipe russe est certainement la plus forte de ces trois derniers Euros et elle est promise à un bel avenir. On savait que Vadeeva serait difficile à arrêter. Il ne faut pas lui laisser un centimètre. Elle l'a montré depuis le début de l'Euro. Mais d'autres joueuses ont connu de la réussite dans leurs shoots à distance. On a essayé de contrôler ce que l'on a pu et on est allé chercher cette victoire." Battue par la Bosnie-Herzégovine en entrée puis accrochée par la Turquie en phase de poule, la Belgique a montré quelques moments de fébrilité dans la gestion du stress de l'événement d'autant que les Belgian Cats ont été affublées d'une étiquette de favorites. "On a franchi un cap aujourd'hui", s'est réjoui Kim Mestdagh. "On a montré que l'on pouvait jouer sur la pression. Emma (Meesseman) a de nouveau au top, ce qui offre bien sûr une solution, mais toutes les joueuses ont apporté leur pierre à l'édifice. On a vraiment bien joué en équipe. Maintenant, on va à Valence et on a rien à y perdre, et même tout à gagner. Tout est possible à ce stade et nous avons deux chances d'aller chercher une médaille." (Belga)