Privé d'Emma Meeseman, Julie Allemand et Kim Mestdagh, en Espagne avec le groupe mais ménagées, Philip Mestdagh, le sélectionneur national, a pu donner à Ann Wauters ses premières minutes de jeu (18) depuis la Coupe du monde à Tenerife en septembre dernier. L'intérieure flandrienne est montée sur le parquet de Saragosse après quatre minutes pour finir avec 10 points au compteur (5/8 à 2pts) et 3 rebonds. Hormis les rencontres de la Coupe du monde, Ann Wauters, 37 ans, n'a plus joué depuis décembre 2017 et son opération au genou. Jana Raman s'est montrée à son avantage côté belge encore avec 13 points et 9 rebonds à son actif face à des Italiennes qui jouaient sans leur joueuse vedette aussi, Cecilia Zandalasini, blessée. A 32-38, l'Italie est repassée devant à 46-40 avec un 14-2 partiel. Les Italiennes resteront devant jusqu'au coup de sifflet final. Sans ses cadres, la Belgique avait été battue deux fois par le Japon (91-75 et 84-71) lors de son stage à Mito près de Tokyo la semaine dernière. Les Belges seront de retour ensuite en Belgique pour un tournoi au Palais du Midi à Bruxelles face à l'Espagne (le 14 juin, à 20h30), le Canada (le 15 juin, à 19h00) et la Chine (le 16 juin, à 17h00). Deux dernières rencontres sont programmées les 21 (21h30 à Wevelgem) et 22 juin (17h00 à Courtrai), à deux reprises contre l'Italie encore, avant le départ pour la Serbie le 24 juin. La Belgique figure dans le groupe D à l'Euro avec la Russie, la Biélorussie et la Serbie, pays organisateur. Une place parmi les six premiers offre un ticket pour les tournois de qualification olympique pour Tokyo 2020. . Samedi Italie - Belgique 60- 49 13-12/12-14/17-12/18-11 Belgique: 19/34 à 2pts, 1/15 à 3pts, 8/11 LF, 34 rebonds (pour 37 à l'Italie), 14 assists (11 à l'Italie), 19 pertes de balle (12 à l'Italie). Delaere 5, Carpreaux, Wauters 10, Linskens 8 (5 rbds), H. Mestdagh 3 (1x3, 8 rbds), Geldof 2, Nauwelaers 2, Vanloo 2, Raman 13 (9 rebonds), Devos 4 (Belga)