Deuxièmes de leur poule dans un groupe difficile derrière la Serbie, mais devant la Russie, les Belgian Cats n'avaient plus droit à l'erreur pour garder encore intact le rêve olympique (top 6). Les filles de Philip Mestdagh, très stressées durant la rencontre, ont pu compter sur Julie Allemand (25 points) et Emma Meesseman (18 pts, 9 rebonds, 11 fautes provoquées), pour s'imposer sur le fil dans une rencontre très serrée. Les Belges retrouveront la France pour une place dans le dernier carré jeudi (18h00). Menée de dix points à la fin du premier quart temps, les Belgian Cats avaient en effet entamé la partie la peur au ventre. Seule Julie Allemand, auteur des ... dix premiers points belges, tenait son rang alors qu'Emma Meesseman était il est vrai prise à trois en défense et sans possibilité de mouvements. Les Slovènes prenaient confiance d'autant qu'Eva Lisec, incertaine, était bien au poste comme prévu par le clan belge. Le reste de la formation était incompréhensiblement sur la retenue alors que la tension était palpable aussi dans le staff sur le banc. L'écart se montait même à 15 points (12-27, 13e) pour la Slovénie alors que Julie Allemand soufflait sur le banc. Emma Meesseman inscrivait enfin ses premiers points à 14-27, servie par la meneuse liégeoise qui ramenait elle-même sous les dix unités (16-27). Une volontaire sur Julie Allemand puis Emma Meesseman permettaient de recoller à 24-29 à la faveur d'un 8-0. Les Belges avaient même rétabli l'égalité au rebond tant et si bien que les Belgian Cats passaient devant à la pause de façon assez inespérée (34-32). Kim Mestdagh (13 points, 11 rebonds, 10 fautes provoquées) prenait le relais à la reprise, mais les Belges se montraient toujours trop tendres en défense et dans le jeu en général. Les Belges ne commettront jusqu'à la 30e que six fautes personnelles. Annamaria Prezelj (15 pts) s'en donnait à coeur joie pour replacer la Slovénie devant (41-47 à a 26e). Le temps mort de Philip Mestdgah faisait du bien. Une bombe de Julie Allemand fixait à 48-47 alors que Nika Baric (15 pts, 9 pts) était comptée à 4 fautes. Toujours malmenées, les Belgian Cats restaient devant (53-51) à l'entame de la dernière ligne droite. Le dernier quart temps était épique, avec un chassé-croisé durant les cinq dernières minutes. La pièce tombait finalement côté belge avec Emma Meesseman qui terminera à 19 points, 9 rebonds, 5 assists et 11 fautes provoquées. A 64 partout, les Slovènes commençaient à craquer et Julie Allemand ponctuait sa prestation d'un trois points pour faire 66-65 à 48 secondes du terme. Sur la ligne des lancers ensuite, les Belges avec Kim Mestdagh et Emma Meesseman ne tremblaient plus. En quarts de finale jeudi (18h00), la Belgique retrouvera donc la France qui a un compte à régler avec les Belgian Cats. Le top 6 se qualifie pour les tournois pré-olympiques en vue des JO de Tokyo 2020. Belges et Françaises se sont rencontrées à 39 reprises dans l'histoire, mais si la Belgique ne s'est imposée que 9 fois sa dernière victoire, à Tenerife en septembre dernier privait les Bleues d'une demi-finale de Coupe du monde ouvrant la voie d'une 4e place pour les Belgian Cats. Les filles de Valérie Garnier ont toujours ce revers en travers de la gorge et voudront prendre leur revanche, d'autant que le président de la Fédération française Jean-Pierre Siutat a mis la pression. Après trois titres vice-championnes d'Europe d'affilée, c'est le titre sinon rien. Le précédent duel entre Françaises et Belges remontait à 2011 et la précédente victoire belge datait de 2007 pour la 7e place de l'Euro 2007 à Chieti. (Belga)