Emma Meesseman a inscrit 29 points (plus 6 rebonds, 7 assists, 6 fautes provoquées). Julie Allemand a distillé 9 assists (8 points, 6 rebonds et 6 fautes provoquées). Le duo s'est trouvé les yeux fermés vendredi soir dans un duel qui s'est joué dans les derniers instants. Si les Transalpines ont récupéré leur joueuse vedette Cecilia Zandalasini, 23 ans, championne WNBA avec Minnesota Lynx en 2017, Philip Mestdagh peut compter depuis le week-end dernier sur son trio phare Emma Meesseman-Julie Allemand-Kim Mestdagh. Un cinq de base, avec Antonia Delaere (9 pts) et Kyara Linskens, efficace qui dominait les Italiennes pour pousser à 25-13 dans le premier quart temps. La suite était moins avenante avec un relâchement en défense, des rotations et des essais. L'Italie en profitait avec Zandalasini (8 de ses 16 points en première période) et Giorgia Sottana (11 de ses 15 pts aussi) pour infliger un 5-26 partiel (+21) en moins de dix minutes. Sabrina Cinili rajoutera au total 17 points. La pause était sifflée à 37-45 après ce gros passage à vide. Ce fut nettement meilleur à la reprise avec ce duo Meesseman (15 pts dans le 3e quart)- Allemand (5 dans le 3e quart). Les Belgian Cats inscrivaient ainsi trente points en dix minutes pour repasser devant à 67-64 à la demi-heure. Le dernier quart voyait les deux formations au coude à coude et le money-time sous l'impulsion, comme le week-end dernier de la meneuse belge permettait à la Belgique de l'emporter sur deux derniers lancers de Kim Mestdagh (9 points). Samedi à Courtrai (17h00), une dernière répétition générale sera opérée, toujours face à l'Italie, avant le départ pour la Serbie lundi. Les Belges ont pour l'heure enregistré quatre victoires, pour quatre défaites. La Belgique figure dans le groupe D à l'Euro avec la Russie (qu'elle rencontre le 27 juin, 17h45), la Biélorussie (28 juin 17h45) et la Serbie (30 juin, 20h30), pays organisateur. La poule des Belges est située à Zrenjanin, à 80 km au nord de Belgrade. Une place parmi les six premiers offre un ticket pour les tournois de qualification olympique pour Tokyo 2020. . Vendredi: Belgique - Italie 79-76 27-20/10-25/30-19/12-12 Belgique: 26/35 à 2pts, 4/16 à 3pts, 15/17 LF, 28 rebonds, 25 assists, 13 pertes de balle, 20 fautes. K. Metsdagh 9 (1x3), Delaere 9 (1x3), Carpréaux, Meesseman 29 (1x3, 6 rbds, 7 ass.), Wauters 8, Linskens 5, H. Mestdagh, Nauwelaers, Vanloo 3 (1x3), Raman 8, Allemand 8 (9 ass., 6 rbds) Italie: 15/32 à 2pts, 10/25 à 3pts, 16/20 LF, 28 rebonds, 9 assists, 12 pertes de balle, 21 fautes. C. Dotto 4, Romeo 7 (1x3), Sottana 15 (2x3), Zandalasini 16 (1x3), F. Dotto 4, De Pretto, Crippa, Nicolodi, Cinili 17 (5x3), Andre 8, Penna 5 (1x3) (Belga)