Un match qui peut ouvrir les portes d'un tournoi pré-olympique en février 2020 en vue des JO de Tokyo 2020. Cette rencontre est "peut-être le match le plus important de l'histoire du basket belge", a estimé Ann Wauters jeudi à l'issue de la défaite face aux Françaises. "On a vraiment montré du caractère aujourd'hui", estimait l'intérieure flandrienne. "On a revu la Belgique de ces deux dernières années, et ça c'est vraiment très important. On est très déçues, car il y avait quelque chose à prendre, c'est clair. Maintenant le match est fini. Il faut aller chercher cette 6e place. C'est peut-être LE match le plus important de l'histoire du basket belge. Ce ne sera certainement pas facile, mais je reste confiante, surtout si on continue à jouer comme ça. Il s'agira de bien récupérer et de bien se préparer pour aller chercher ce top 6." Même son de cloche chez Jana Raman dont l'entrée au jeu après un début de match catastrophique aura permis de redynamiser les Belgian Cats. "Un départ comme ça, cela nous coûte forcément beaucoup d'énergie que l'on paie peut-être à la fin sur les lancers, sur un rebond que l'on ne prend pas sur le premier shoot à trois points lors de la dernière action du temps réglementaire. On sait que les joueuses importantes chez nous ont déjà joué beaucoup de minutes. C'est dur et en prolongation, cela se paie aussi. Il y a bien les deux fautes sifflées contre Emma (Meesseman) qui n'y sont pas, et elle doit sortir pour cinq fautes." Après l'égalisation française signée Bria Hartley sur un trois points à dix secondes de la fin, la dernière possession belge débouche peut-être sur une faute sur Antonia Delaere non sifflée, estime le management des Belgian Cats. "On peut discuter comme ça sur toutes les fautes du match, mais de toute façon à la fin, ce sera toujours un shoot, un rebond, un raté qui va décider d'un match. Maintenant, il faut aller chercher ce top 6. On a eu l'occasion aujourd'hui, il nous en reste une samedi, mais ce sera la dernière. Il va falloir se reconcentrer très vite pour aller la chercher." (Belga)

Un match qui peut ouvrir les portes d'un tournoi pré-olympique en février 2020 en vue des JO de Tokyo 2020. Cette rencontre est "peut-être le match le plus important de l'histoire du basket belge", a estimé Ann Wauters jeudi à l'issue de la défaite face aux Françaises. "On a vraiment montré du caractère aujourd'hui", estimait l'intérieure flandrienne. "On a revu la Belgique de ces deux dernières années, et ça c'est vraiment très important. On est très déçues, car il y avait quelque chose à prendre, c'est clair. Maintenant le match est fini. Il faut aller chercher cette 6e place. C'est peut-être LE match le plus important de l'histoire du basket belge. Ce ne sera certainement pas facile, mais je reste confiante, surtout si on continue à jouer comme ça. Il s'agira de bien récupérer et de bien se préparer pour aller chercher ce top 6." Même son de cloche chez Jana Raman dont l'entrée au jeu après un début de match catastrophique aura permis de redynamiser les Belgian Cats. "Un départ comme ça, cela nous coûte forcément beaucoup d'énergie que l'on paie peut-être à la fin sur les lancers, sur un rebond que l'on ne prend pas sur le premier shoot à trois points lors de la dernière action du temps réglementaire. On sait que les joueuses importantes chez nous ont déjà joué beaucoup de minutes. C'est dur et en prolongation, cela se paie aussi. Il y a bien les deux fautes sifflées contre Emma (Meesseman) qui n'y sont pas, et elle doit sortir pour cinq fautes." Après l'égalisation française signée Bria Hartley sur un trois points à dix secondes de la fin, la dernière possession belge débouche peut-être sur une faute sur Antonia Delaere non sifflée, estime le management des Belgian Cats. "On peut discuter comme ça sur toutes les fautes du match, mais de toute façon à la fin, ce sera toujours un shoot, un rebond, un raté qui va décider d'un match. Maintenant, il faut aller chercher ce top 6. On a eu l'occasion aujourd'hui, il nous en reste une samedi, mais ce sera la dernière. Il va falloir se reconcentrer très vite pour aller la chercher." (Belga)