"Mon talon est enflé mais pour le reste ça va", dit le décathlonien de 27 ans. "Il n'y a plus qu'au saut en longueur que je ressens une gêne. C'est surtout le contact du talon qui est douloureux. Maintenant il faut voir comment composer avec cette douleur durant la compétition. J'espère quand même sauter 7m50 ou 7m60". Thomas Van der Plaetsen ne pense pas conserver son titre européen, tant le Français Kevin Mayer semble hors d'atteinte. "Mais je sens que je suis plus fort qu'à l'Euro d'Amsterdam. Un beau résultat est cependant possible", dit le Gantois, qui espère battre son record personnel (8332 points) à Berlin. Thomas Van der Plaetsen sera en action mardi et mercredi dans la chaleur berlinoise. "La chaleur vient en plus du lourd programme. Mercredi, le thermomètre va monter jusqu'à 38 degrés, alors que le saut à la perche aura lieu le midi. Il ne faudra pas craquer". (Belga)

"Mon talon est enflé mais pour le reste ça va", dit le décathlonien de 27 ans. "Il n'y a plus qu'au saut en longueur que je ressens une gêne. C'est surtout le contact du talon qui est douloureux. Maintenant il faut voir comment composer avec cette douleur durant la compétition. J'espère quand même sauter 7m50 ou 7m60". Thomas Van der Plaetsen ne pense pas conserver son titre européen, tant le Français Kevin Mayer semble hors d'atteinte. "Mais je sens que je suis plus fort qu'à l'Euro d'Amsterdam. Un beau résultat est cependant possible", dit le Gantois, qui espère battre son record personnel (8332 points) à Berlin. Thomas Van der Plaetsen sera en action mardi et mercredi dans la chaleur berlinoise. "La chaleur vient en plus du lourd programme. Mercredi, le thermomètre va monter jusqu'à 38 degrés, alors que le saut à la perche aura lieu le midi. Il ne faudra pas craquer". (Belga)