Le 3000 mètres s'est joué tactiquement avec un départ lent et un dernier kilomètre spectaculaire. Dans cette optique, De Grande a réussi à terminer à la huitième place en 10:01.30. "Je suis contente d'avoir rattrapé deux concurrentes dans le dernier tour", a débuté De Grande. "Je n'avais pas vraiment de réponse à l'accélération soudaine à 1000 mètres de la fin. Je ne me suis pas encore entraînée pour cela. Les séances d'entraînement les plus dures sont à peine abordées, car mon corps n'est pas encore prêt pour cela. Je suis un peu déçue, mais d'un autre côté, c'est bien d'être ici après seulement quelques mois de compétition." De Grande a continué à courir pendant sa maladie avant de pouvoir augmenter l'intensité ces derniers mois. "Je remarque que c'est toujours la seule chose qui me rend heureuse. Je le fais pour ce genre de course. J'espère qu'il y en aura encore, mais cela peut toujours être la dernière, donc j'essaie d'en profiter autant que possible." (Belga)