Trois joueurs anglais, tous issus du banc des remplaçants - Rashford, Sancho, Saka -, ont manqué leur tir au but face à la Nazionale, sacrée championne d'Europe. "J'ai choisi les tireurs", a assumé Southgate auprès de la chaîne britannique ITV. "C'était ma décision de lui donner ce penalty", a expliqué le sélectionneur anglais au sujet du dernier tireur anglais, le jeune Bukayo Saka (19 ans), dont la frappe a été arrêtée par le gardien italien Gianluigi Donnarumma. "On a travaillé ça avec eux à l'entraînement. C'était un pari", a reconnu Southgate, lui-même malheureux, lorsqu'il était joueur, lors de la séance de tir au but en demi-finale de l'Euro-1996 contre l'Allemagne, déjà à Wembley. "Nous avons décidé de faire les changements à la fin du match. Mais nous gagnons ou nous perdons ensemble, en équipe. Je suis incroyablement déçu de ne pas avoir franchi cette marche supplémentaire", a également déclaré Southgate. "Je n'aurais pas pu donner plus que ça, les gars n'auraient pas pu donner plus que ça", a indiqué pour sa part le capitaine Harry Kane. "Les tirs au but sont la façon la plus désagréable de perdre au monde. Ce n'était pas notre soir, mais cela a été un tournoi fantastique et on doit être fier et garder la tête haute. Cela va faire mal sur le moment, mais on est sur la bonne voie et on bâtit. J'espère qu'on pourra progresser grâce à cela l'an prochain. L'Italie est une grande équipe. On avait parfaitement démarré et peut-être qu'on a un peu trop reculé." L'Italie avait rapidement ouvert le score par Luke Shaw, mais a ensuite vu l'Italie prendre le match à son compte et revenir au score. "Pour être honnête, on avait plutôt le contrôle, mais ils ont égalisé sur un coup de pied arrêté", regrette Kane. "Et les tirs au but, c'est les tirs au but. Les gars ont fait tout ce qu'ils ont pu, c'était juste pas notre soirée. Ce sont des choses qui arrivent. Tout le monde peut rater un pénalty. On gagne ensemble ou on perd ensemble. Cela doit aider les garçons à grandir et nous donner de la motivation pour le Mondial l'an prochain L'Angleterre a échoué dimanche à remporter son premier titre depuis 55 ans et son sacre lors du Mondial-1966. (Belga)

Trois joueurs anglais, tous issus du banc des remplaçants - Rashford, Sancho, Saka -, ont manqué leur tir au but face à la Nazionale, sacrée championne d'Europe. "J'ai choisi les tireurs", a assumé Southgate auprès de la chaîne britannique ITV. "C'était ma décision de lui donner ce penalty", a expliqué le sélectionneur anglais au sujet du dernier tireur anglais, le jeune Bukayo Saka (19 ans), dont la frappe a été arrêtée par le gardien italien Gianluigi Donnarumma. "On a travaillé ça avec eux à l'entraînement. C'était un pari", a reconnu Southgate, lui-même malheureux, lorsqu'il était joueur, lors de la séance de tir au but en demi-finale de l'Euro-1996 contre l'Allemagne, déjà à Wembley. "Nous avons décidé de faire les changements à la fin du match. Mais nous gagnons ou nous perdons ensemble, en équipe. Je suis incroyablement déçu de ne pas avoir franchi cette marche supplémentaire", a également déclaré Southgate. "Je n'aurais pas pu donner plus que ça, les gars n'auraient pas pu donner plus que ça", a indiqué pour sa part le capitaine Harry Kane. "Les tirs au but sont la façon la plus désagréable de perdre au monde. Ce n'était pas notre soir, mais cela a été un tournoi fantastique et on doit être fier et garder la tête haute. Cela va faire mal sur le moment, mais on est sur la bonne voie et on bâtit. J'espère qu'on pourra progresser grâce à cela l'an prochain. L'Italie est une grande équipe. On avait parfaitement démarré et peut-être qu'on a un peu trop reculé." L'Italie avait rapidement ouvert le score par Luke Shaw, mais a ensuite vu l'Italie prendre le match à son compte et revenir au score. "Pour être honnête, on avait plutôt le contrôle, mais ils ont égalisé sur un coup de pied arrêté", regrette Kane. "Et les tirs au but, c'est les tirs au but. Les gars ont fait tout ce qu'ils ont pu, c'était juste pas notre soirée. Ce sont des choses qui arrivent. Tout le monde peut rater un pénalty. On gagne ensemble ou on perd ensemble. Cela doit aider les garçons à grandir et nous donner de la motivation pour le Mondial l'an prochain L'Angleterre a échoué dimanche à remporter son premier titre depuis 55 ans et son sacre lors du Mondial-1966. (Belga)