Gallois et Danois monteront sur la pelouse de la Johan-Cruyff Arena en rêvant de répéter les performances d'un passé plus ou moins récent. En 2016, pour leur première participation, les Dragons gallois avaient atteint une demi-finale inespérée, après avoir éliminé la Belgique en quart de finale. La Danish Dynamite, de son côté, rêve de rééditer l'exploit de 1992, lorsque la troupe de Brian Laudrup avait remporté le tournoi, alors joué à huit équipes, après avoir été repêchée à la place de la Yougoslavie. Les deux équipes ont terminé la phase de groupe à la deuxième place. Le Pays de Galles en ayant pris 4 points dans le groupe A. Le Danemark, battu par les Diables Rouges lors de la deuxième journée, n'a pris que 3 points dans le groupe B et s'est qualifié après un large succès (4-1) face à la Russie lors de la dernière journée. Logiquement bouleversés par l'arrêt cardiaque de leur star Christian Eriksen lors de leur entrée dans le tournoi contre la Finlande, les joueurs de Kasper Hjulmand ont appris avec soulagement qu'il était tiré d'affaire et ont su se remobiliser. Le match se jouera d'ailleurs à Amsterdam, où Eriksen a évolué entre 2009 et 2013. Le vainqueur jouera ensuite le 3 juillet à Bakou contre le gagnant de Pays-Bas/République tchèque. Le match de 21h00 intéressera beaucoup les Belges. L'adversaire potentiel des Diables Rouges en quart de finale, le 2e juillet à Munich, en cas de victoire contre le Portugal, sortira en effet du duel entre l'Italie et l'Autriche. Les 'Azzurri' se sont montrés séduisants en phase de groupes, avec trois victoires, 7 buts inscrits et 0 encaissé, dans le groupe A. L'équipe de Roberto Mancini reste sur des séries impressionnantes: 30 matchs de suite sans défaite, toutes compétitions confondues, onze victoires consécutives sans prendre de but et une cage inviolée depuis plus de 1.000 minutes. En face, l'Autriche s'est qualifiée avec des succès sur la Macédoine du Nord et l'Ukraine et une défaite contre les Pays-Bas, dans le groupe C. Les 'Rot-Weiss-Roten' disputent la phase à élimination directe d'un Championnat d'Europe pour la première fois de leur histoire. (Belga)

Gallois et Danois monteront sur la pelouse de la Johan-Cruyff Arena en rêvant de répéter les performances d'un passé plus ou moins récent. En 2016, pour leur première participation, les Dragons gallois avaient atteint une demi-finale inespérée, après avoir éliminé la Belgique en quart de finale. La Danish Dynamite, de son côté, rêve de rééditer l'exploit de 1992, lorsque la troupe de Brian Laudrup avait remporté le tournoi, alors joué à huit équipes, après avoir été repêchée à la place de la Yougoslavie. Les deux équipes ont terminé la phase de groupe à la deuxième place. Le Pays de Galles en ayant pris 4 points dans le groupe A. Le Danemark, battu par les Diables Rouges lors de la deuxième journée, n'a pris que 3 points dans le groupe B et s'est qualifié après un large succès (4-1) face à la Russie lors de la dernière journée. Logiquement bouleversés par l'arrêt cardiaque de leur star Christian Eriksen lors de leur entrée dans le tournoi contre la Finlande, les joueurs de Kasper Hjulmand ont appris avec soulagement qu'il était tiré d'affaire et ont su se remobiliser. Le match se jouera d'ailleurs à Amsterdam, où Eriksen a évolué entre 2009 et 2013. Le vainqueur jouera ensuite le 3 juillet à Bakou contre le gagnant de Pays-Bas/République tchèque. Le match de 21h00 intéressera beaucoup les Belges. L'adversaire potentiel des Diables Rouges en quart de finale, le 2e juillet à Munich, en cas de victoire contre le Portugal, sortira en effet du duel entre l'Italie et l'Autriche. Les 'Azzurri' se sont montrés séduisants en phase de groupes, avec trois victoires, 7 buts inscrits et 0 encaissé, dans le groupe A. L'équipe de Roberto Mancini reste sur des séries impressionnantes: 30 matchs de suite sans défaite, toutes compétitions confondues, onze victoires consécutives sans prendre de but et une cage inviolée depuis plus de 1.000 minutes. En face, l'Autriche s'est qualifiée avec des succès sur la Macédoine du Nord et l'Ukraine et une défaite contre les Pays-Bas, dans le groupe C. Les 'Rot-Weiss-Roten' disputent la phase à élimination directe d'un Championnat d'Europe pour la première fois de leur histoire. (Belga)