Alors que Koen Casteels et Orel Mangala doivent déclarer forfait pour cause de blessure, c'est une ancienne tête bien connue de la sélection que beaucoup espéraient voir faire son retour. Il n'en sera rien, Marouane Fellaini ne fera pas son "come-back" attendu.

Le sélectionneur a justifié son choix : "Marouane a été absent de l'équipe nationale depuis trois ans, c'est très long. Avec tout ce temps, tu perds en continuité dû à tout le travail que nous avons réalisé depuis. Mais nous n'oublions pas ce qu'il a fait pour nous". Un choix de raison, qui ferme définitivement la porte au profil atypique de l'ancien joueur Mancunien.

Défensivement, Martínez aura aussi envoyé un signal fort à Sebastiaan Bornauw et Christian Kabasele en reprenant Zinho Vanheusden dans sa liste de réservistes. Le Standarman, gravement blessé au genou fin 2020, vient seulement de faire son retour sur les terrains avec 36 petites minutes contre Malines. Un mini coup dur pour Bornauw, qui paye sûrement sa mauvaise prestation sous la vareuse noire-jaune-rouge contre la Suisse en novembre dernier. Alors que de l'autre côté, Christian Kabasele n'a jamais réellement été dans les plans du sélectionneur malgré ses dernières bonnes prestations en club et sa promotion en Premier League.

Ses 18 buts cette saison avec Genk n'auront pas suffi à accrocher une première sélection. Théo Bongonda n'a pas dû en être surpris, lui qui exprimait déjà sa résignation après la victoire de Genk en Coupe de Belgique : "Si j'avais dû être appelé, je l'aurais déjà été".

Enfin, D'autres noms comme Dodi Lukébakio ou Divock Origi passent sous éteignoir mais ne font pas office de surprise dû à un manque de temps de jeu et de forme dans leurs clubs respectifs.

Guillaume Vandroogenbroeck (st.)

Alors que Koen Casteels et Orel Mangala doivent déclarer forfait pour cause de blessure, c'est une ancienne tête bien connue de la sélection que beaucoup espéraient voir faire son retour. Il n'en sera rien, Marouane Fellaini ne fera pas son "come-back" attendu. Le sélectionneur a justifié son choix : "Marouane a été absent de l'équipe nationale depuis trois ans, c'est très long. Avec tout ce temps, tu perds en continuité dû à tout le travail que nous avons réalisé depuis. Mais nous n'oublions pas ce qu'il a fait pour nous". Un choix de raison, qui ferme définitivement la porte au profil atypique de l'ancien joueur Mancunien.Défensivement, Martínez aura aussi envoyé un signal fort à Sebastiaan Bornauw et Christian Kabasele en reprenant Zinho Vanheusden dans sa liste de réservistes. Le Standarman, gravement blessé au genou fin 2020, vient seulement de faire son retour sur les terrains avec 36 petites minutes contre Malines. Un mini coup dur pour Bornauw, qui paye sûrement sa mauvaise prestation sous la vareuse noire-jaune-rouge contre la Suisse en novembre dernier. Alors que de l'autre côté, Christian Kabasele n'a jamais réellement été dans les plans du sélectionneur malgré ses dernières bonnes prestations en club et sa promotion en Premier League. Ses 18 buts cette saison avec Genk n'auront pas suffi à accrocher une première sélection. Théo Bongonda n'a pas dû en être surpris, lui qui exprimait déjà sa résignation après la victoire de Genk en Coupe de Belgique : "Si j'avais dû être appelé, je l'aurais déjà été". Enfin, D'autres noms comme Dodi Lukébakio ou Divock Origi passent sous éteignoir mais ne font pas office de surprise dû à un manque de temps de jeu et de forme dans leurs clubs respectifs. Guillaume Vandroogenbroeck (st.)