L'adversaire potentiel des Belges en huitièmes dépendra de la combinaison des quatre qualifiés via ce classement particulier. Et dimanche, la Suisse a permis à la Belgique de voir diminuer la probabilité d'un duel en huitièmes de finale contre le 3e du groupe de la mort composé de la France, l'Allemagne, du Portugal et de la Hongrie. En effet, les Suisses se sont imposés 3-1 contre la Turquie à l'occasion de leur 3e et dernier match du groupe A. Les troupes de Vladimir Petkovic, troisièmes de leur groupe avec 4 points, derrière l'Italie (9) et le pays de Galles (4), devront attendre l'issue de la phase de groupes pour être certaines de passer. Mais avec quatre points, cela semble très bien engagé. En 2016, seul deux troisièmes étaient parvenus à empocher 4 unités. Si la Suisse conserve son ticket pour les huitièmes et que le 3e du groupe F est aussi qualifié, il n'y a qu'une probabilité sur six où les Belges devront affronter un pays issu du groupe F. Cette combinaison exige la qualification des troisièmes des groupes A, C, D & F. Si la Suisse n'était pas qualifiée, et considérant que le 3e du groupe F passe au tour suivant, la Belgique tomberait automatiquement sur le 3e de la 'poule de la mort'. Mais avant de penser à son adversaire en huitièmes de finale, la Belgique devra prendre au moins un point ce lundi soir à Saint-Pétersbourg contre la Finlande (21h00) dans la 3e et dernière journée du groupe B pour terminer première. (Belga)

L'adversaire potentiel des Belges en huitièmes dépendra de la combinaison des quatre qualifiés via ce classement particulier. Et dimanche, la Suisse a permis à la Belgique de voir diminuer la probabilité d'un duel en huitièmes de finale contre le 3e du groupe de la mort composé de la France, l'Allemagne, du Portugal et de la Hongrie. En effet, les Suisses se sont imposés 3-1 contre la Turquie à l'occasion de leur 3e et dernier match du groupe A. Les troupes de Vladimir Petkovic, troisièmes de leur groupe avec 4 points, derrière l'Italie (9) et le pays de Galles (4), devront attendre l'issue de la phase de groupes pour être certaines de passer. Mais avec quatre points, cela semble très bien engagé. En 2016, seul deux troisièmes étaient parvenus à empocher 4 unités. Si la Suisse conserve son ticket pour les huitièmes et que le 3e du groupe F est aussi qualifié, il n'y a qu'une probabilité sur six où les Belges devront affronter un pays issu du groupe F. Cette combinaison exige la qualification des troisièmes des groupes A, C, D & F. Si la Suisse n'était pas qualifiée, et considérant que le 3e du groupe F passe au tour suivant, la Belgique tomberait automatiquement sur le 3e de la 'poule de la mort'. Mais avant de penser à son adversaire en huitièmes de finale, la Belgique devra prendre au moins un point ce lundi soir à Saint-Pétersbourg contre la Finlande (21h00) dans la 3e et dernière journée du groupe B pour terminer première. (Belga)