"La Suisse est une équipe forte, nous étions en difficulté durant les premières minutes puis nous avons commencé à les prendre haut et nous les avons obligés à faire des erreurs", a analysé Mancini. "Nous aurions pu marquer plus tôt, mais ce n'était pas simple. C'était le deuxième match en quelques jours, les gars se sont beaucoup dépensés." La seule ombre au tableau est la sortie sur blessure de Giorgio Chiellini en première période. "Nous espérons que ce n'est rien de grave, nous verrons demain", a commenté le sélectionneur. Déjà qualifiée, l'Italie affrontera à présent le Pays de Galles, qui n'aura besoin que d'un point pour valider son ticket en huitième de finale. "Nous ne calculerons pas, nous devons gagner aussi le prochain match", a prévenu Mancini. (Belga)

"La Suisse est une équipe forte, nous étions en difficulté durant les premières minutes puis nous avons commencé à les prendre haut et nous les avons obligés à faire des erreurs", a analysé Mancini. "Nous aurions pu marquer plus tôt, mais ce n'était pas simple. C'était le deuxième match en quelques jours, les gars se sont beaucoup dépensés." La seule ombre au tableau est la sortie sur blessure de Giorgio Chiellini en première période. "Nous espérons que ce n'est rien de grave, nous verrons demain", a commenté le sélectionneur. Déjà qualifiée, l'Italie affrontera à présent le Pays de Galles, qui n'aura besoin que d'un point pour valider son ticket en huitième de finale. "Nous ne calculerons pas, nous devons gagner aussi le prochain match", a prévenu Mancini. (Belga)