"Je suis fier des joueurs car c'était un vrai test. Cela faisait longtemps que nous n'avions plus joué devant un public hostile et cela s'est vu lors des 20 premières minutes. Le Danemark a bien profité de l'apport de son public. Mais j'ai vu une belle réaction et des joueurs qui ont évolué avec un grand coeur. Gagner ce match dans de telles conditions, cela montre que nous avons progressé", a souligné l'entraîneur catalan. Après une première période compliquée, les Diables Rouges ont su relever la tête après le repos, dans le sillage de la montée de Kevin De Bruyne. "Les joueurs ont l'expérience pour savoir ce qu'ils peuvent améliorer. La montée de Kevin nous a évidemment été bénéfique. Cette seconde période est une combinaison de l'expérience des joueurs et du staff et de concentration." Qualifiée pour les 8es de finale de l'Euro, la Belgique n'aura besoin que d'un point contre la Finlande lundi pour être sûr de terminer à la première place du groupe B. "Nous allons d'abord fêter la victoire et puis nous parlerons de la Finlande", a conclu Martinez. (Belga)

"Je suis fier des joueurs car c'était un vrai test. Cela faisait longtemps que nous n'avions plus joué devant un public hostile et cela s'est vu lors des 20 premières minutes. Le Danemark a bien profité de l'apport de son public. Mais j'ai vu une belle réaction et des joueurs qui ont évolué avec un grand coeur. Gagner ce match dans de telles conditions, cela montre que nous avons progressé", a souligné l'entraîneur catalan. Après une première période compliquée, les Diables Rouges ont su relever la tête après le repos, dans le sillage de la montée de Kevin De Bruyne. "Les joueurs ont l'expérience pour savoir ce qu'ils peuvent améliorer. La montée de Kevin nous a évidemment été bénéfique. Cette seconde période est une combinaison de l'expérience des joueurs et du staff et de concentration." Qualifiée pour les 8es de finale de l'Euro, la Belgique n'aura besoin que d'un point contre la Finlande lundi pour être sûr de terminer à la première place du groupe B. "Nous allons d'abord fêter la victoire et puis nous parlerons de la Finlande", a conclu Martinez. (Belga)