"Au bout du compte c'est moi le responsable", a-t-il dit en conférence de presse d'après-match, "vous pouvez me blâmer, je dois regarder dans le miroir". "Ce n'était pas notre meilleur match, a-t-il analysé, "ce n'est pas que nous n'avons pas dominé, même à dix en deuxième période nous avons réussi à nous créer des occasions (...) mais nous n'avons pas été bons ce soir et les joueurs n'ont pas joué à leur meilleur niveau". Interrogé sur son avenir sur le banc de la sélection, de Boer a éludé: "Je crois que ce groupe est très fort et peut réussir de grandes choses, mais là je suis sous le coup de la défaite, je vais d'abord avaler cette pilule amère et on verra ensuite ce qui se passera". "Ces matches-là se jouent sur des détails, et en deux minutes le match a basculé", a-t-il détaillé: "Je ne crois pas que les Tchèques aient eu beaucoup d'occasions, je crois que nous avons été la meilleure équipe, nous avons contrôlé le match, mais la dernière passe n'arrivait pas, et dans ces matches, tu dois marquer quand tu as des occasions. Mais nous avons joué décemment, ce n'était pas si mauvais". Critiqué dans son pays pour son choix tactique d'une formation à cinq défenseurs, le sélectionneur a persisté: "Si c'était à refaire, je referais la même chose, a-t-il dit, quand je vois les joueurs que nous avons actuellement, je pense que c'était la meilleure option". (Belga)

"Au bout du compte c'est moi le responsable", a-t-il dit en conférence de presse d'après-match, "vous pouvez me blâmer, je dois regarder dans le miroir". "Ce n'était pas notre meilleur match, a-t-il analysé, "ce n'est pas que nous n'avons pas dominé, même à dix en deuxième période nous avons réussi à nous créer des occasions (...) mais nous n'avons pas été bons ce soir et les joueurs n'ont pas joué à leur meilleur niveau". Interrogé sur son avenir sur le banc de la sélection, de Boer a éludé: "Je crois que ce groupe est très fort et peut réussir de grandes choses, mais là je suis sous le coup de la défaite, je vais d'abord avaler cette pilule amère et on verra ensuite ce qui se passera". "Ces matches-là se jouent sur des détails, et en deux minutes le match a basculé", a-t-il détaillé: "Je ne crois pas que les Tchèques aient eu beaucoup d'occasions, je crois que nous avons été la meilleure équipe, nous avons contrôlé le match, mais la dernière passe n'arrivait pas, et dans ces matches, tu dois marquer quand tu as des occasions. Mais nous avons joué décemment, ce n'était pas si mauvais". Critiqué dans son pays pour son choix tactique d'une formation à cinq défenseurs, le sélectionneur a persisté: "Si c'était à refaire, je referais la même chose, a-t-il dit, quand je vois les joueurs que nous avons actuellement, je pense que c'était la meilleure option". (Belga)