Jesper Møller, président de la fédération danoise de football (DBU) a avoué aux médias de son pays que les chances de voir Copenhague accueillir le championnat d'Europe étaient de "50-50". Trois rencontres du groupe B, celui de la Belgique, du Danemark, de la Finlande et de la Russie, ainsi qu'un huitième de finale, doivent se tenir au Parken Stadion de Copenhague. Mais avec le départ de la Grande Boucle, les autorités vont devoir relever un double défi en organisant deux événements sportifs majeurs en très peu de temps. La DBU a confirmé à Sky Sports que Jesper Møller était "préoccupé" par l'accord qui doit encore être trouvé entre la ville de Copenhague, le Parken Stadion et Sport Event Denmark. "A la fédération, nous sommes prêts à accueillir ces quatre matches en 2021 mais nous ne pouvons pas le faire sans le soutien inconditionnel de nos partenaires", a déclaré Møller. Comme les onze autres villes hôtes de cet Euro, Copenhague a jusqu'au 30 avril pour décider si elle désire encore être une des scènes de la grand-messe du football continental. Toujours selon Sky Sports, certaines villes pourraient voir ce délai allongé en cas d'absence de décisions gouvernementales liées à la crise sanitaire. (Belga)

Jesper Møller, président de la fédération danoise de football (DBU) a avoué aux médias de son pays que les chances de voir Copenhague accueillir le championnat d'Europe étaient de "50-50". Trois rencontres du groupe B, celui de la Belgique, du Danemark, de la Finlande et de la Russie, ainsi qu'un huitième de finale, doivent se tenir au Parken Stadion de Copenhague. Mais avec le départ de la Grande Boucle, les autorités vont devoir relever un double défi en organisant deux événements sportifs majeurs en très peu de temps. La DBU a confirmé à Sky Sports que Jesper Møller était "préoccupé" par l'accord qui doit encore être trouvé entre la ville de Copenhague, le Parken Stadion et Sport Event Denmark. "A la fédération, nous sommes prêts à accueillir ces quatre matches en 2021 mais nous ne pouvons pas le faire sans le soutien inconditionnel de nos partenaires", a déclaré Møller. Comme les onze autres villes hôtes de cet Euro, Copenhague a jusqu'au 30 avril pour décider si elle désire encore être une des scènes de la grand-messe du football continental. Toujours selon Sky Sports, certaines villes pourraient voir ce délai allongé en cas d'absence de décisions gouvernementales liées à la crise sanitaire. (Belga)