"Ce fut certainement plus facile de reprendre les entraînements qu'après notre élimination pour les JO de Rio, il y a deux ans à Brasschaat", a expliqué Anouk Raes, l'attaquante centrale et capitaine des Red Panthers. "Le groupe avait envie de recommencer cette fois. Depuis lors, nous avons évolué tactiquement, en travaillant certains automatismes de press et de sorties de défense notamment, mais c'est surtout notre mentalité qui a évolué. Maintenant, on part pour gagner, même contre des pays forts comme l'Australie ou la Nouvelle-Zélande, alors qu'avant on ne se rendait pas compte de nos capacités. On travaille énormément ce 'winning spirit' et on gère également mieux la pression à force de jouer contre des grandes nations. C'est pour cela que notre repêchage pour disputer la prochaine Pro League est réellement du pain béni pour nous", a ajouté la capitaine belge, qui veut aller le plus loin possible dans ce tournoi continental. "Tout le monde dans l'équipe a envie d'aller en demis, mais notre staff nous répète aussi qu'il ne faut pas brûler les étapes. Nous devons rester conscientes de notre classement mondial mais aussi aspirer à mieux parce que nous savons que nous en sommes capables." . (Belga)

"Ce fut certainement plus facile de reprendre les entraînements qu'après notre élimination pour les JO de Rio, il y a deux ans à Brasschaat", a expliqué Anouk Raes, l'attaquante centrale et capitaine des Red Panthers. "Le groupe avait envie de recommencer cette fois. Depuis lors, nous avons évolué tactiquement, en travaillant certains automatismes de press et de sorties de défense notamment, mais c'est surtout notre mentalité qui a évolué. Maintenant, on part pour gagner, même contre des pays forts comme l'Australie ou la Nouvelle-Zélande, alors qu'avant on ne se rendait pas compte de nos capacités. On travaille énormément ce 'winning spirit' et on gère également mieux la pression à force de jouer contre des grandes nations. C'est pour cela que notre repêchage pour disputer la prochaine Pro League est réellement du pain béni pour nous", a ajouté la capitaine belge, qui veut aller le plus loin possible dans ce tournoi continental. "Tout le monde dans l'équipe a envie d'aller en demis, mais notre staff nous répète aussi qu'il ne faut pas brûler les étapes. Nous devons rester conscientes de notre classement mondial mais aussi aspirer à mieux parce que nous savons que nous en sommes capables." . (Belga)