"Elle a un gros impact sur le jeu", reconnaissait le sélectionneur national, Philip Mestdagh. "Nous allons voir comment elle va récupérer demain (samedi), mais il était prévu que si elle avait un soucis, elle fasse signe pour se ménager, ce ne fut pas le cas." Ann Wauters a en effet joué sans douleur durant 31 minutes inscrivant 20 points, pour 16 à Emma Meesseman (9 rebonds, 5 assists) et 12 à Kim Mestdagh, les trois fers de lance des Belgian Cats vendredi. "Nous avons été trop en réaction cependant face aux Espagnoles en première mi-temps. Il nous faut mieux commencer les matches", ajoutait encore Philip Mestdagh. "Ce fut mieux en deuxième mi-temps où nous avons pris l'initiative, la preuve, nous revenons à deux points." "C'était un match idéal dans la préparation", renchérissait de son côté Ann Wauters. "Contre une si forte équipe, tu apprends dix fois plus de tes erreurs. Il nous manque encore plus de rigueur. On a manqué quelques paniers faciles, été trop lent dans certaines transitions défensives, et ce genre de détails fait que tu gagnes ou tu perds une rencontre. Mais globalement, nous avons fait une bon match. Il faut encore travailler les automatismes, mais il y a eu des choses intéressantes. A nous de travailler. De mon côté, je verrai demain comment mon corps aura réagi après plus d'une demi-heure sur le terrain quand même aujourd'hui (vendredi)." La Belgique rejoue samedi (20h00) contre l'Espagne, à Wevelgem, toujours en préparation. (Belga)

"Elle a un gros impact sur le jeu", reconnaissait le sélectionneur national, Philip Mestdagh. "Nous allons voir comment elle va récupérer demain (samedi), mais il était prévu que si elle avait un soucis, elle fasse signe pour se ménager, ce ne fut pas le cas." Ann Wauters a en effet joué sans douleur durant 31 minutes inscrivant 20 points, pour 16 à Emma Meesseman (9 rebonds, 5 assists) et 12 à Kim Mestdagh, les trois fers de lance des Belgian Cats vendredi. "Nous avons été trop en réaction cependant face aux Espagnoles en première mi-temps. Il nous faut mieux commencer les matches", ajoutait encore Philip Mestdagh. "Ce fut mieux en deuxième mi-temps où nous avons pris l'initiative, la preuve, nous revenons à deux points." "C'était un match idéal dans la préparation", renchérissait de son côté Ann Wauters. "Contre une si forte équipe, tu apprends dix fois plus de tes erreurs. Il nous manque encore plus de rigueur. On a manqué quelques paniers faciles, été trop lent dans certaines transitions défensives, et ce genre de détails fait que tu gagnes ou tu perds une rencontre. Mais globalement, nous avons fait une bon match. Il faut encore travailler les automatismes, mais il y a eu des choses intéressantes. A nous de travailler. De mon côté, je verrai demain comment mon corps aura réagi après plus d'une demi-heure sur le terrain quand même aujourd'hui (vendredi)." La Belgique rejoue samedi (20h00) contre l'Espagne, à Wevelgem, toujours en préparation. (Belga)