Deux faits historiques pour le basket belge. Hormis chez les jeunes, c'est en effet la première fois que les Belges, chez les seniors, se donnent rendez-vous au Mondial et montent sur le podium européen. "Nous savions déjà qu'en nous qualifiant pour la phase finale de l'Euro, cela allait changer beaucoup de choses", a confié Philip Mestdagh, le sélectionneur national. "L'objectif était de disputer alors le plus de matches possibles pour permettre au groupe de prendre de l'expérience. Les résultats ont été bien au-delà des attentes. Nous avons disputé six matches de très haut niveau à Prague, et nous sommes assurés de disputer encore bien d'autres matches de ce niveau avec la Coupe du monde en Espagne, en ce compris les rencontres de préparation. En deux ans, les joueuses auront disputé plus de matches de haut niveau que sur les dix dernières années. Cela veut dire que le groupe va encore progresser. Cela ouvre aussi la voie vers d'autres bonnes nouvelles, parce que nous allons monter dans le ranking mondial et nous pouvons espérer être dans le premier ou 2e chapeau lors des prochaines qualifications pour l'Euro 2019. Nous éviterons ainsi déjà des gros morceaux". Le tirage au sort des qualifications pour l'Euro 2019, attribué à la Lettonie et la Serbie (avec la phase finale à Belgrade), aura lieu le 4 juillet à Munich. (Belga)

Deux faits historiques pour le basket belge. Hormis chez les jeunes, c'est en effet la première fois que les Belges, chez les seniors, se donnent rendez-vous au Mondial et montent sur le podium européen. "Nous savions déjà qu'en nous qualifiant pour la phase finale de l'Euro, cela allait changer beaucoup de choses", a confié Philip Mestdagh, le sélectionneur national. "L'objectif était de disputer alors le plus de matches possibles pour permettre au groupe de prendre de l'expérience. Les résultats ont été bien au-delà des attentes. Nous avons disputé six matches de très haut niveau à Prague, et nous sommes assurés de disputer encore bien d'autres matches de ce niveau avec la Coupe du monde en Espagne, en ce compris les rencontres de préparation. En deux ans, les joueuses auront disputé plus de matches de haut niveau que sur les dix dernières années. Cela veut dire que le groupe va encore progresser. Cela ouvre aussi la voie vers d'autres bonnes nouvelles, parce que nous allons monter dans le ranking mondial et nous pouvons espérer être dans le premier ou 2e chapeau lors des prochaines qualifications pour l'Euro 2019. Nous éviterons ainsi déjà des gros morceaux". Le tirage au sort des qualifications pour l'Euro 2019, attribué à la Lettonie et la Serbie (avec la phase finale à Belgrade), aura lieu le 4 juillet à Munich. (Belga)