"Nous avons joué contre une grande équipe d'Espagne", a reconnu Kim Mestdagh. "Nous n'avons pas pu trouver des solutions pour trouver nos intérieures que ce soit Ann ou Emma. Elles ont mis tellement de pression sur les ailières et les meneuses que nous avons vraiment eu du mal à faire le lien entre le jeu extérieur et intérieur. Tout le mérite en revient à l'Espagne, à l'avenir il va falloir être capable de trouver des réponses face à de telles défenses." Laia Palau, la meneuse espagnole, déjà six fois médaillée à l'Euro à l'Espagne et qui disputait sa 260e sélection, abondait dans le même sens au moment d'analyser la rencontre. "Notre but était de mettre beaucoup de pression sur leurs joueuses à l'aile et à la distribution pour empêcher que la balle arrive à l'intérieur. Cela a marché. Nous voilà en finale, nous continuons à rêver," poursuivait l'Espagnole qui mettra un terme à sa carrière internationale à l'issue de l'Euro. L'Espagne jouera en finale contre le vainqueur de France/Grèce alors que le perdant de cette deuxième demi-finale contestera le bronze à la Belgique dimanche (18h00). (Belga)

"Nous avons joué contre une grande équipe d'Espagne", a reconnu Kim Mestdagh. "Nous n'avons pas pu trouver des solutions pour trouver nos intérieures que ce soit Ann ou Emma. Elles ont mis tellement de pression sur les ailières et les meneuses que nous avons vraiment eu du mal à faire le lien entre le jeu extérieur et intérieur. Tout le mérite en revient à l'Espagne, à l'avenir il va falloir être capable de trouver des réponses face à de telles défenses." Laia Palau, la meneuse espagnole, déjà six fois médaillée à l'Euro à l'Espagne et qui disputait sa 260e sélection, abondait dans le même sens au moment d'analyser la rencontre. "Notre but était de mettre beaucoup de pression sur leurs joueuses à l'aile et à la distribution pour empêcher que la balle arrive à l'intérieur. Cela a marché. Nous voilà en finale, nous continuons à rêver," poursuivait l'Espagnole qui mettra un terme à sa carrière internationale à l'issue de l'Euro. L'Espagne jouera en finale contre le vainqueur de France/Grèce alors que le perdant de cette deuxième demi-finale contestera le bronze à la Belgique dimanche (18h00). (Belga)