"C'est le foot", a réagi l'attaquant polonais Arkadiusz Milik. "La semaine dernière on se qualifie aux tirs au but, aujourd'hui ce n'est pas le cas. Il faut le digérer. On a eu des occasions de marquer, mais cela me semble juste qu'on en soit arrivé là car c'était équilibré. Il y a beaucoup d'enseignements à tirer, de bonnes choses. Les qualifications pour le Mondial 2018 arrivent très vite et il y a du positif à retenir. Des jeunes ont beaucoup appris. C'est important aussi de n'avoir concédé que deux buts dans le tournoi et d'avoir l'une des meilleures défenses. On va pouvoir s'appuyer là-dessus". (Belga)

"C'est le foot", a réagi l'attaquant polonais Arkadiusz Milik. "La semaine dernière on se qualifie aux tirs au but, aujourd'hui ce n'est pas le cas. Il faut le digérer. On a eu des occasions de marquer, mais cela me semble juste qu'on en soit arrivé là car c'était équilibré. Il y a beaucoup d'enseignements à tirer, de bonnes choses. Les qualifications pour le Mondial 2018 arrivent très vite et il y a du positif à retenir. Des jeunes ont beaucoup appris. C'est important aussi de n'avoir concédé que deux buts dans le tournoi et d'avoir l'une des meilleures défenses. On va pouvoir s'appuyer là-dessus". (Belga)