"Beaucoup ont été surpris de voir que j'avais confié le brassard de capitaine à Eden. C'est de cette manière que l'on fait grandir un joueur et qu'on lui donne plus de responsabilités. Je connais suffisamment son potentiel, je lui avais demandé de plus rentrer dans le jeu et de plus frapper au but", a confié Marc Wilmots. "Aujourd'hui, c'était vraiment impossible de lui enlever le ballon. Il est, tout comme Kevin De Bruyne, quelqu'un qui donne à l'équipe le calme nécessaire, car vous pouvez toujours lui passer le cuir. Je pense aussi que vous avez vu qu'Eden a très envie de jouer à Lille vendredi, il s'y sent à la maison", a expliqué l'entraîneur en référence au quart de finale face au pays de Galles qui se jouera au Stade Pierre Mauroy. (Belga)

"Beaucoup ont été surpris de voir que j'avais confié le brassard de capitaine à Eden. C'est de cette manière que l'on fait grandir un joueur et qu'on lui donne plus de responsabilités. Je connais suffisamment son potentiel, je lui avais demandé de plus rentrer dans le jeu et de plus frapper au but", a confié Marc Wilmots. "Aujourd'hui, c'était vraiment impossible de lui enlever le ballon. Il est, tout comme Kevin De Bruyne, quelqu'un qui donne à l'équipe le calme nécessaire, car vous pouvez toujours lui passer le cuir. Je pense aussi que vous avez vu qu'Eden a très envie de jouer à Lille vendredi, il s'y sent à la maison", a expliqué l'entraîneur en référence au quart de finale face au pays de Galles qui se jouera au Stade Pierre Mauroy. (Belga)