"Il est vivement conseillé aux supporters de se rendre au stade au moins trois heures avant le coup d'envoi", explique Maenhout, le manager l'Union belge de football (URBSFA) chargé des relations avec les supporters. Les sacs sont interdits au stade. Le matériel pyrotechnique (feux d'artifice, pétards, feux de Bengale) l'est évidemment également y compris en ville. Les fans ayant l'intention d'amener au stade des drapeaux, des trompettes et des mégaphones doivent en avertir l'association 1895, qui regroupe tous les clubs de supporters des Diables rouges.

Pour les matches de poule à Lyon (le 13 juin contre l'Italie) et Bordeaux (le 18 juin contre l'Irlande) de 25 à 30 cars de supporters belges ont été enregistrés. A chaque rencontre, 1895 met en place ce qu'elle appelle une "Fans Embassy". En pratique, plusieurs responsables de l'association ainsi que des membres de cette ambassade seront présents afin d'aider les supporters.

"Il est vivement conseillé aux supporters de se rendre au stade au moins trois heures avant le coup d'envoi", explique Maenhout, le manager l'Union belge de football (URBSFA) chargé des relations avec les supporters. Les sacs sont interdits au stade. Le matériel pyrotechnique (feux d'artifice, pétards, feux de Bengale) l'est évidemment également y compris en ville. Les fans ayant l'intention d'amener au stade des drapeaux, des trompettes et des mégaphones doivent en avertir l'association 1895, qui regroupe tous les clubs de supporters des Diables rouges. Pour les matches de poule à Lyon (le 13 juin contre l'Italie) et Bordeaux (le 18 juin contre l'Irlande) de 25 à 30 cars de supporters belges ont été enregistrés. A chaque rencontre, 1895 met en place ce qu'elle appelle une "Fans Embassy". En pratique, plusieurs responsables de l'association ainsi que des membres de cette ambassade seront présents afin d'aider les supporters.