L'UEFA avait autorisé en janvier l'utilisation de la GLT (diminutif tiré de l'anglais Goal-line technology), alors que celle-ci avait déjà été introduite dès 2012 par la Fédération internationale (FIFA), suivie depuis par quatre des principaux championnats européens (Allemagne, Angleterre, France, Italie). Elle permet, grâce à des caméras, de vérifier si un ballon a bel et bien franchi la ligne de but. Elle viendra en complément de l'arbitrage à cinq déjà utilisé par l'UEFA. "La Goal-line technology et les arbitres de surface (situés derrière les cages) se complètent parfaitement", a estimé Pierluigi Collina, chef des arbitres de l'UEFA. La technologie développée par Hawk-Eye sera également utilisée lors de la prochaine Supercoupe d'Europe, opposant les vainqueurs de la Ligue des champions et de l'Europa League, ainsi que lors de la prochaine saison de Ligue des champions, a ajouté l'UEFA. (Belga)

L'UEFA avait autorisé en janvier l'utilisation de la GLT (diminutif tiré de l'anglais Goal-line technology), alors que celle-ci avait déjà été introduite dès 2012 par la Fédération internationale (FIFA), suivie depuis par quatre des principaux championnats européens (Allemagne, Angleterre, France, Italie). Elle permet, grâce à des caméras, de vérifier si un ballon a bel et bien franchi la ligne de but. Elle viendra en complément de l'arbitrage à cinq déjà utilisé par l'UEFA. "La Goal-line technology et les arbitres de surface (situés derrière les cages) se complètent parfaitement", a estimé Pierluigi Collina, chef des arbitres de l'UEFA. La technologie développée par Hawk-Eye sera également utilisée lors de la prochaine Supercoupe d'Europe, opposant les vainqueurs de la Ligue des champions et de l'Europa League, ainsi que lors de la prochaine saison de Ligue des champions, a ajouté l'UEFA. (Belga)