La demande émane des autorités françaises qui ont prié chaque pays dont l'équipe nationale est qualifiée d'envoyer des policier spécialisés. L'équipe belge sera composée de huit agents spécialisés dans l'échange d'informations et l'encadrement des supporters. Six d'entre-eux seront présents dans les villes où les Diables Rouges joueront. Ils devront y faciliter la communication entre les fans belges et la police française et repérer les éventuels fauteurs de troubles. Ces agents n'auront pas de compétences policières en France, explique Guy Theyskens, responsable du Point national d'information football. Leur mission consistera essentiellement à conseiller les autorités locales dans l'approche des supporters et au maintien de l'ordre public. Les deux autres agents travailleront en deuxième ligne à Lognes, près de Paris, afin de faciliter l'échange d'informations entre les deux pays. Deux policiers du corps d'intervention (CIK) patrouilleront à Bordeaux, où se situe le camp de base des Diables. Ils y effectueront des patrouilles mixtes avec les Français. Enfin, un onzième homme spécialisé dans le contrôle aux frontières et les faux documents travaillera en collaboration avec les Français aux aéroports de Bordeaux et de Nice. (Belga)

La demande émane des autorités françaises qui ont prié chaque pays dont l'équipe nationale est qualifiée d'envoyer des policier spécialisés. L'équipe belge sera composée de huit agents spécialisés dans l'échange d'informations et l'encadrement des supporters. Six d'entre-eux seront présents dans les villes où les Diables Rouges joueront. Ils devront y faciliter la communication entre les fans belges et la police française et repérer les éventuels fauteurs de troubles. Ces agents n'auront pas de compétences policières en France, explique Guy Theyskens, responsable du Point national d'information football. Leur mission consistera essentiellement à conseiller les autorités locales dans l'approche des supporters et au maintien de l'ordre public. Les deux autres agents travailleront en deuxième ligne à Lognes, près de Paris, afin de faciliter l'échange d'informations entre les deux pays. Deux policiers du corps d'intervention (CIK) patrouilleront à Bordeaux, où se situe le camp de base des Diables. Ils y effectueront des patrouilles mixtes avec les Français. Enfin, un onzième homme spécialisé dans le contrôle aux frontières et les faux documents travaillera en collaboration avec les Français aux aéroports de Bordeaux et de Nice. (Belga)