Si la trêve hivernale dure habituellement trois semaines, elle a été amputée d'une semaine pour la plupart des clubs, le calendrier ayant été resserré à cause de la pandémie de coronavirus. Eupen, avec un match d'alignement le 29 décembre et un autre le 6 janvier contre Genk, aura à peine eu le temps de souffler. Largement touchés par le coronavirus, les Pandas sont en quête de points après deux défaites de rang. Côté genkois, une victoire permettrait de maintenir la pression sur le Club de Bruges. Le club germanophone sera à nouveau sur le pont dès samedi (18h30), au Cercle de Bruges, dans un match qui compte pour la 30e journée. Simultanément, Genk se rendra à Courtrai. En lever de rideau samedi (16h15), Mouscron, lanterne rouge, tentera de confirmer son regain de forme sur le terrain de Zulte Waregem. En soirée, Charleroi, qui a ponctué 2020 par une défaite à l'Antwerp, se rendra au KV Ostende (20h45). Dimanche, la journée débutera d'ailleurs par la première de l'Antwerp sans son entraîneur Ivan Leko, qui a succombé aux lucratives sirènes chinoises. Orphelin de son technicien croate, qui est parvenu à qualifier le Great Old pour les seizièmes de l'Europa League, le club anversois se rendra à Malines (13h30). Nommé lundi soir, Frank Vercauteren débutera son parcours à la tête du matricule N.1. Le Beerschot, autre club de la ville portuaire, a terminé 2020 éreinté selon les dires de son entraîneur Hernan Losada. Les promus, après un début d'exercice très prometteur, restent sur quatre défaites de rang et devront inverser la tendance lors de la réception de La Gantoise (16h00). Les deux derniers matches de dimanche opposeront Louvain à Anderlecht (18h15) et Saint-Trond au Club de Bruges (20h45). Promus eux aussi, les Louvanistes accusent un petit coup de moins bien, tout le contraire du RSCA, auteur d'un 9/12. Le Club de Bruges semble lui avoir trouvé son rythme de croisière. Dans sa course au doublé, Philippe Clement pourra maintenant compter sur le Néerlandais Bas Dost, arrivé tout droit de Francfort. Buteur partout où il est passé, le longiligne attaquant pourrait déjà s'illustrer sur le terrain synthétique des Canaris. Lundi, cette journée se ponctuera par la première de Mbaye Leye sur le banc du Standard en tant que coach principal. Adjoint de Michel Preud'homme lors de la saison 2019-2020, le Sénégalais a été nommé T1 après le limogeage du Français Philippe Montanier, pour qui une série de huit matches sans victoire aura été fatale. Sur le papier, la réception de Waasland-Beveren parait abordable mais les Liégeois sont en manque de confiance et d'efficacité depuis des semaines. (Belga)

Si la trêve hivernale dure habituellement trois semaines, elle a été amputée d'une semaine pour la plupart des clubs, le calendrier ayant été resserré à cause de la pandémie de coronavirus. Eupen, avec un match d'alignement le 29 décembre et un autre le 6 janvier contre Genk, aura à peine eu le temps de souffler. Largement touchés par le coronavirus, les Pandas sont en quête de points après deux défaites de rang. Côté genkois, une victoire permettrait de maintenir la pression sur le Club de Bruges. Le club germanophone sera à nouveau sur le pont dès samedi (18h30), au Cercle de Bruges, dans un match qui compte pour la 30e journée. Simultanément, Genk se rendra à Courtrai. En lever de rideau samedi (16h15), Mouscron, lanterne rouge, tentera de confirmer son regain de forme sur le terrain de Zulte Waregem. En soirée, Charleroi, qui a ponctué 2020 par une défaite à l'Antwerp, se rendra au KV Ostende (20h45). Dimanche, la journée débutera d'ailleurs par la première de l'Antwerp sans son entraîneur Ivan Leko, qui a succombé aux lucratives sirènes chinoises. Orphelin de son technicien croate, qui est parvenu à qualifier le Great Old pour les seizièmes de l'Europa League, le club anversois se rendra à Malines (13h30). Nommé lundi soir, Frank Vercauteren débutera son parcours à la tête du matricule N.1. Le Beerschot, autre club de la ville portuaire, a terminé 2020 éreinté selon les dires de son entraîneur Hernan Losada. Les promus, après un début d'exercice très prometteur, restent sur quatre défaites de rang et devront inverser la tendance lors de la réception de La Gantoise (16h00). Les deux derniers matches de dimanche opposeront Louvain à Anderlecht (18h15) et Saint-Trond au Club de Bruges (20h45). Promus eux aussi, les Louvanistes accusent un petit coup de moins bien, tout le contraire du RSCA, auteur d'un 9/12. Le Club de Bruges semble lui avoir trouvé son rythme de croisière. Dans sa course au doublé, Philippe Clement pourra maintenant compter sur le Néerlandais Bas Dost, arrivé tout droit de Francfort. Buteur partout où il est passé, le longiligne attaquant pourrait déjà s'illustrer sur le terrain synthétique des Canaris. Lundi, cette journée se ponctuera par la première de Mbaye Leye sur le banc du Standard en tant que coach principal. Adjoint de Michel Preud'homme lors de la saison 2019-2020, le Sénégalais a été nommé T1 après le limogeage du Français Philippe Montanier, pour qui une série de huit matches sans victoire aura été fatale. Sur le papier, la réception de Waasland-Beveren parait abordable mais les Liégeois sont en manque de confiance et d'efficacité depuis des semaines. (Belga)