Thibaut Courtois a été couvert de superlatifs après la finale de la Ligue des champions. C'est comme si lui seul avait aidé le Real Madrid à remporter la Coupe aux grandes oreilles.

JACQUES SYS :"La performance qu'il a livrée était presque d'un autre monde. Et quand cela se produit devant les yeux des spectateurs du monde entier, cela attire naturellement encore plus l'attention. Dans le passé, Courtois a bien sûr réalisé de grands arrêts qui ont marqué les esprits. Je me souviens d'un match international en octobre 2012 en Serbie, un match de qualification pour la Coupe du monde 2014 au Brésil. Les Diables rouges ont gagné 0-3, mais sans Courtois, le score aurait pu être de 3-0 après une demi-heure. Sans lui, la Belgique n'aurait peut-être pas obtenu sa qualification pour la Coupe du monde. Mais le match de ce samedi est bien sûr d'un autre ordre. Vous avez vu le relâchement intense de Courtois lorsqu'il s'est dirigé vers sa famille après le match, à moitié en larmes. Mais ensuite, lors de la conférence de presse, quelques frustrations ont refait surface. Dans ces moments d'euphorie intenses, cela peut paraître étrange. Le gardien du Real Madrid a parlé d'un manque de respect, d'un classement qu'un magazine anglais avait publié en mars et dans lequel il ne figurait pas dans les dix meilleurs gardiens du moment. Il s'est demandé si cela n'avait rien à voir avec son passage à Chelsea. Il a également évoqué sa première saison au Real, au cours de laquelle on s'est parfois moqué de lui. Cela prouve que c'est quelqu'un avec de la rancine. Mais maintenant, il est définitivement immortel. C'est le meilleur gardien de but de l'histoire de la Belgique. Alors que nous avons pourtant une si riche tradition de gardiens de but avec les Jean-Marie Pfaff ou Michel Preud'homme."

JACQUES SYS :"La performance qu'il a livrée était presque d'un autre monde. Et quand cela se produit devant les yeux des spectateurs du monde entier, cela attire naturellement encore plus l'attention. Dans le passé, Courtois a bien sûr réalisé de grands arrêts qui ont marqué les esprits. Je me souviens d'un match international en octobre 2012 en Serbie, un match de qualification pour la Coupe du monde 2014 au Brésil. Les Diables rouges ont gagné 0-3, mais sans Courtois, le score aurait pu être de 3-0 après une demi-heure. Sans lui, la Belgique n'aurait peut-être pas obtenu sa qualification pour la Coupe du monde. Mais le match de ce samedi est bien sûr d'un autre ordre. Vous avez vu le relâchement intense de Courtois lorsqu'il s'est dirigé vers sa famille après le match, à moitié en larmes. Mais ensuite, lors de la conférence de presse, quelques frustrations ont refait surface. Dans ces moments d'euphorie intenses, cela peut paraître étrange. Le gardien du Real Madrid a parlé d'un manque de respect, d'un classement qu'un magazine anglais avait publié en mars et dans lequel il ne figurait pas dans les dix meilleurs gardiens du moment. Il s'est demandé si cela n'avait rien à voir avec son passage à Chelsea. Il a également évoqué sa première saison au Real, au cours de laquelle on s'est parfois moqué de lui. Cela prouve que c'est quelqu'un avec de la rancine. Mais maintenant, il est définitivement immortel. C'est le meilleur gardien de but de l'histoire de la Belgique. Alors que nous avons pourtant une si riche tradition de gardiens de but avec les Jean-Marie Pfaff ou Michel Preud'homme."