En effet, la lauréate cette saison des Strade Bianche et du Tour des Flandres était la seule coureuse SD Worx à prendre le départ du National. Sur un tracé ne présentant aucune difficulté majeure, elle n'a pas été capable de contrôler seule la course. "Je suis contente que la course soit terminée. C'est vraiment l'une des courses les plus compliquées à gagner pour moi, surtout sur un tel parcours", a expliqué la Belge de 26 ans, citée par son équipe. "Évidemment que je déteste perdre mon maillot mais je dois désormais passer à autre chose et me concentrer sur le Tour d'Italie et le Tour de France", a ponctué Kopecky. La Belge fera en effet partie de l'armada SD Worx pour les deux épreuves à étapes. Elle prendra le départ du Giro féminin le 30 juin à Cagliari. Un peu plus de trois semaines plus tard, la désormais ancienne championne de Belgique participera à la première édition de la version féminine de la Grande Boucle, le 24 juillet à Paris. (Belga)

En effet, la lauréate cette saison des Strade Bianche et du Tour des Flandres était la seule coureuse SD Worx à prendre le départ du National. Sur un tracé ne présentant aucune difficulté majeure, elle n'a pas été capable de contrôler seule la course. "Je suis contente que la course soit terminée. C'est vraiment l'une des courses les plus compliquées à gagner pour moi, surtout sur un tel parcours", a expliqué la Belge de 26 ans, citée par son équipe. "Évidemment que je déteste perdre mon maillot mais je dois désormais passer à autre chose et me concentrer sur le Tour d'Italie et le Tour de France", a ponctué Kopecky. La Belge fera en effet partie de l'armada SD Worx pour les deux épreuves à étapes. Elle prendra le départ du Giro féminin le 30 juin à Cagliari. Un peu plus de trois semaines plus tard, la désormais ancienne championne de Belgique participera à la première édition de la version féminine de la Grande Boucle, le 24 juillet à Paris. (Belga)