C'est Sudpresse qui l'annonce : l'Union belge a choisi pour succéder à Georges Leekens, à la tête de l'équipe nationale belge, Eric Gerets. Ce dernier serait sur le point d'accepter le poste une fois les affaires courantes avec la sélection marocaine expédiées.

Le Lion de Rekem faisait évidemment partie des favoris à la succession de Long Couteau mais rien n'était joué pour autant. Ce matin même, un entretien publié par les quotidiens Gazet van Antwerpen et Belang van Limburg laissait penser que Gerets ne pourrait pas reprendre les Diables dans l'immédiat. "J'ai un contrat avec le Maroc jusqu'à la Coupe du Monde 2014", rappelait-il. "Donc, maintenant c'est impossible. Mais on ne sait jamais. Je suis Belge, et donc certainement pas insensible au sort de notre équipe".

L'ancien coach de Marseille précisait tout de même qu'en football, on ne sait jamais. "Le Maroc va affronter la Gambie et la Côte d'Ivoire le 2 et le 9 juin en éliminatoires du Mondial-2014. Qui sait comme les choses pourraient tourner pour moi si jamais cela devait mal se passer. En football cela peut aller très vite..."

Eric Gerets se disait même prêt à renoncer à ses cachets de star. "Si je dois abandonner mon poste au Maroc, et que ni le Qatar, ni les Emirats, ni la Russie, ne m'engagent, je devrai bien revoir mes prétentions à la baisse. Pas grave à mes yeux."

La sélection belge pour les matches amicaux du 25 mai contre le Monténégro, et du 2 juin en Angleterre, sera communiquée ce mardi midi.

On devrait alors en savoir plus sur l'éventuel intérim et la possible nomination d'Eric Gerets, après le départ impromptu de Leekens à Bruges...

Sportfootmagazine.be, avec Belga

C'est Sudpresse qui l'annonce : l'Union belge a choisi pour succéder à Georges Leekens, à la tête de l'équipe nationale belge, Eric Gerets. Ce dernier serait sur le point d'accepter le poste une fois les affaires courantes avec la sélection marocaine expédiées. Le Lion de Rekem faisait évidemment partie des favoris à la succession de Long Couteau mais rien n'était joué pour autant. Ce matin même, un entretien publié par les quotidiens Gazet van Antwerpen et Belang van Limburg laissait penser que Gerets ne pourrait pas reprendre les Diables dans l'immédiat. "J'ai un contrat avec le Maroc jusqu'à la Coupe du Monde 2014", rappelait-il. "Donc, maintenant c'est impossible. Mais on ne sait jamais. Je suis Belge, et donc certainement pas insensible au sort de notre équipe". L'ancien coach de Marseille précisait tout de même qu'en football, on ne sait jamais. "Le Maroc va affronter la Gambie et la Côte d'Ivoire le 2 et le 9 juin en éliminatoires du Mondial-2014. Qui sait comme les choses pourraient tourner pour moi si jamais cela devait mal se passer. En football cela peut aller très vite..." Eric Gerets se disait même prêt à renoncer à ses cachets de star. "Si je dois abandonner mon poste au Maroc, et que ni le Qatar, ni les Emirats, ni la Russie, ne m'engagent, je devrai bien revoir mes prétentions à la baisse. Pas grave à mes yeux." La sélection belge pour les matches amicaux du 25 mai contre le Monténégro, et du 2 juin en Angleterre, sera communiquée ce mardi midi. On devrait alors en savoir plus sur l'éventuel intérim et la possible nomination d'Eric Gerets, après le départ impromptu de Leekens à Bruges... Sportfootmagazine.be, avec Belga