Avec des slogans comme "We want our Charlton back", "Just sell our club" et "We want Roland out", les supporters mécontents ont marché sous surveillance policière depuis le centre de Saint-Trond jusqu'au stade Stayen, soit un trajet de près de 1,5 km. Roland Duchâtelet "se soucie clairement très peu voire pas du tout de mener le club vers le succès au plan sportif. Ce qui l'intéresse, c'est le profit financier qu'il peut en retirer. En ce qui nous concerne on veut une direction qui considère le STVV comme un club de sport professionnel compétitif, et non comme un Shopping Center ou un commerce", défend le groupe d'opposants Graag een Ander STVV (GrAS, Pour un autre STVV). Les supporters britanniques de Charlton Athletic, les plus bruyants au sein du cortège, sont du même avis. "Nous venons jusqu'ici pour que cela apparaisse dans les médias belges et que Roland Duchâtelet soit obligé de réagir", a expliqué le groupe de contestataires "Coalition Against Roland Duchâtelet" (CARD). (Belga)

Avec des slogans comme "We want our Charlton back", "Just sell our club" et "We want Roland out", les supporters mécontents ont marché sous surveillance policière depuis le centre de Saint-Trond jusqu'au stade Stayen, soit un trajet de près de 1,5 km. Roland Duchâtelet "se soucie clairement très peu voire pas du tout de mener le club vers le succès au plan sportif. Ce qui l'intéresse, c'est le profit financier qu'il peut en retirer. En ce qui nous concerne on veut une direction qui considère le STVV comme un club de sport professionnel compétitif, et non comme un Shopping Center ou un commerce", défend le groupe d'opposants Graag een Ander STVV (GrAS, Pour un autre STVV). Les supporters britanniques de Charlton Athletic, les plus bruyants au sein du cortège, sont du même avis. "Nous venons jusqu'ici pour que cela apparaisse dans les médias belges et que Roland Duchâtelet soit obligé de réagir", a expliqué le groupe de contestataires "Coalition Against Roland Duchâtelet" (CARD). (Belga)