"Cette victoire fait vraiment du bien, c'est la première sous ces couleurs et la vérité c'est que je suis super fier de mon équipe, qui a fait un super boulot", a déclaré Mas, vainqueur devant les Français Victor Lafay (Cofidis) et Elie Gesbert (Arkéa-Samsic). Longtemps accompagné de son équipier portugais Nelson Oliveira, il a ponctué le travail grâce à son punch final. "Avec Nelson, nous avons chacun tenté notre chance. Il a tenté de s'en aller, mais ils ne l'ont pas laissé partir." Désormais leader du général, Mas est bien parti pour remporter une nouvelle course à étapes après avoir enlevé le Tour de Guangxi en 2019. Pour y parvenir, il devra bien gérer le chrono de samedi, long de 14,3 kilomètres entre Xilxes et Playa Almenara. "Il sera court et plat, nous allons tout donner. C'est vrai que l'effort individuel ne correspond pas à nos caractéristiques, mais je suis motivé", a ponctué Mas, qui compte 8 secondes d'avance sur Lafay et 17 sur Gesbert. Considéré comme un grand talent du cyclisme espagnol lorsqu'il évoluait au sein de la formation belge Deceuninck-Quick Step, Mas a quitté le 'Wolfpack' au terme de la saison 2019 après avoir terminé 2e du Tour d'Espagne en 2018. S'il n'a rien gagné en 2020, il a néanmoins fini 5e du Tour de France et de la Vuelta la saison dernière. (Belga)

"Cette victoire fait vraiment du bien, c'est la première sous ces couleurs et la vérité c'est que je suis super fier de mon équipe, qui a fait un super boulot", a déclaré Mas, vainqueur devant les Français Victor Lafay (Cofidis) et Elie Gesbert (Arkéa-Samsic). Longtemps accompagné de son équipier portugais Nelson Oliveira, il a ponctué le travail grâce à son punch final. "Avec Nelson, nous avons chacun tenté notre chance. Il a tenté de s'en aller, mais ils ne l'ont pas laissé partir." Désormais leader du général, Mas est bien parti pour remporter une nouvelle course à étapes après avoir enlevé le Tour de Guangxi en 2019. Pour y parvenir, il devra bien gérer le chrono de samedi, long de 14,3 kilomètres entre Xilxes et Playa Almenara. "Il sera court et plat, nous allons tout donner. C'est vrai que l'effort individuel ne correspond pas à nos caractéristiques, mais je suis motivé", a ponctué Mas, qui compte 8 secondes d'avance sur Lafay et 17 sur Gesbert. Considéré comme un grand talent du cyclisme espagnol lorsqu'il évoluait au sein de la formation belge Deceuninck-Quick Step, Mas a quitté le 'Wolfpack' au terme de la saison 2019 après avoir terminé 2e du Tour d'Espagne en 2018. S'il n'a rien gagné en 2020, il a néanmoins fini 5e du Tour de France et de la Vuelta la saison dernière. (Belga)