La pandémie de Covid-19 a coûté 7 milliards d'euros en deux saisons au football européen, affirme l'UEFA dans un rapport publié jeudi, où elle constate un net recul du marché des transferts pour les exercices 2019-2020 et 2020-2021.

Selon l'instance européenne du football, les clubs ont fait face à un manque à gagner de 4 milliards d'euros sur 2019-2020, et 3 milliards sur l'exercice suivant, après vingt ans de croissance ininterrompue.

En cause, des revenus de billetterie en net recul à cause des stades vides (avec 4,4 milliards d'euros de pertes de recettes), des activités commerciales et de sponsoring en diminution (une projection de 1,7 milliard d'euros de baisse) et des droits TV également légèrement impactés (0,9 milliard). Ces résultats sont conformes aux prévisions dévoilées par l'instance en mai 2021, qui envisageait un recul de 7,2 milliards d'euros sur deux ans pour 711 clubs de première division en Europe. Cette nouvelle étude englobe les résultats consolidés de ces 700 mêmes clubs pour l'année 2020, ainsi que les bilans financiers anticipés de 95 écuries majeures pour l'année 2021, particulièrement marquée par les huis clos sanitaires. Ces longs mois de stades vides ont en effet causé une diminution drastique des revenus de billetterie, en chute libre de 88% en 2021 par rapport à 2019.

La pandémie de Covid-19 a coûté 7 milliards d'euros en deux saisons au football européen, affirme l'UEFA dans un rapport publié jeudi, où elle constate un net recul du marché des transferts pour les exercices 2019-2020 et 2020-2021. Selon l'instance européenne du football, les clubs ont fait face à un manque à gagner de 4 milliards d'euros sur 2019-2020, et 3 milliards sur l'exercice suivant, après vingt ans de croissance ininterrompue. En cause, des revenus de billetterie en net recul à cause des stades vides (avec 4,4 milliards d'euros de pertes de recettes), des activités commerciales et de sponsoring en diminution (une projection de 1,7 milliard d'euros de baisse) et des droits TV également légèrement impactés (0,9 milliard). Ces résultats sont conformes aux prévisions dévoilées par l'instance en mai 2021, qui envisageait un recul de 7,2 milliards d'euros sur deux ans pour 711 clubs de première division en Europe. Cette nouvelle étude englobe les résultats consolidés de ces 700 mêmes clubs pour l'année 2020, ainsi que les bilans financiers anticipés de 95 écuries majeures pour l'année 2021, particulièrement marquée par les huis clos sanitaires. Ces longs mois de stades vides ont en effet causé une diminution drastique des revenus de billetterie, en chute libre de 88% en 2021 par rapport à 2019.