Bernal, vainqueur du Tour de France 2019, avait déjà assuré que son grand objectif en 2021 était de remporter la Grande Boucle mais a confié dans une interview avec La Gazzetta dello Sport qu'il aimerait participer au Tour d'Italie. "J'aime beaucoup cette course et j'aimerais évidemment y participer", a déclaré le coureur d'INEOS Grenadiers. "Dans une interview que j'ai donnée récemment en Colombie, il a été mentionné que je me préparais pour le Tour. Mais le Giro arrive en premier dans le calendrier et dans mon esprit, la première option est d'être au départ. Ce serait spécial." Reste à voir si le Colombien viserait une victoire finale en Italie. "Je ne sais pas encore si j'irais en tant que leader ou comme lieutenant pour un leader qui est plus fort. Mais cela ne signifie pas que tout est décidé. Nous devons en discuter au sein de l'équipe et voir comment ma revalidation évolue." La saison dernière, Bernal avait été contraint à l'abandon au Tour de France et de mettre fin à sa saison à cause de douleurs au dos. Des examens ont montré que ces douleurs étaient causées par sa jambe droite qui est deux centimètres plus courte que sa jambe gauche. "J'ai été en Allemagne, Angleterre, France et en Espagne, j'ai passé des tests et écouter les avis. À un certain moment, je ne pouvais pas rester debout cinq minutes sans avoir mal. Le problème a désormais été résolu et je me sens de nouveau comme un cycliste", a assuré le Colombien qui ne sait pas encore quand il débutera sa saison. "J'espère reprendre début février même si je ne serai pas à mon meilleur niveau." (Belga)

Bernal, vainqueur du Tour de France 2019, avait déjà assuré que son grand objectif en 2021 était de remporter la Grande Boucle mais a confié dans une interview avec La Gazzetta dello Sport qu'il aimerait participer au Tour d'Italie. "J'aime beaucoup cette course et j'aimerais évidemment y participer", a déclaré le coureur d'INEOS Grenadiers. "Dans une interview que j'ai donnée récemment en Colombie, il a été mentionné que je me préparais pour le Tour. Mais le Giro arrive en premier dans le calendrier et dans mon esprit, la première option est d'être au départ. Ce serait spécial." Reste à voir si le Colombien viserait une victoire finale en Italie. "Je ne sais pas encore si j'irais en tant que leader ou comme lieutenant pour un leader qui est plus fort. Mais cela ne signifie pas que tout est décidé. Nous devons en discuter au sein de l'équipe et voir comment ma revalidation évolue." La saison dernière, Bernal avait été contraint à l'abandon au Tour de France et de mettre fin à sa saison à cause de douleurs au dos. Des examens ont montré que ces douleurs étaient causées par sa jambe droite qui est deux centimètres plus courte que sa jambe gauche. "J'ai été en Allemagne, Angleterre, France et en Espagne, j'ai passé des tests et écouter les avis. À un certain moment, je ne pouvais pas rester debout cinq minutes sans avoir mal. Le problème a désormais été résolu et je me sens de nouveau comme un cycliste", a assuré le Colombien qui ne sait pas encore quand il débutera sa saison. "J'espère reprendre début février même si je ne serai pas à mon meilleur niveau." (Belga)