Le titre est revenu à la Danoise Anne-Marie Rindom. La championne olympique de Tokyo a enlevé la troisième couronne mondiale de sa carrière après 2015 (déjà Mussanah) et 2019 à Sakaiminato au Japon. Rindom a obtenu le total de 58 points (deux moins bons résultats retirés) et devancé d'un point la Polonaise Agata Barwinska (59), encore en tête avant l'ultime journée, et la Lituanienne Viktorija Andrulyte (62). Plasschaert a totalisé 68 points. La Néerlandaise Marit Bouwmeester, quadruple championne du monde et tenante du titre, était absente. Emma Plasschaert a connu des résultats très contrastés dans les eaux du golf d'Oman. À une très moyenne 29e place, a succédé une 12e place le premier jour. Quinzième au classement, la championne du monde 2018 a retrouvé toute sa superbe lors de la deuxième journée où elle a fini troisième et première. De quoi propulser l'Ostendaise de 28 ans en tête de la compétition (le moins bon résultat n'était plus pris en compte). Ses 10e et 11e places le troisième jour l'ont fait reculer au 3e rang. Dimanche, en se classant 25e et 20e, son recul s'est accentué. Huitième au départ de l'ultime journée, Emma Plasschaert a retrouvé un classement plus en rapport avec sa valeur de deuxième au classement mondial lundi. Quatrième de la neuvième régate, elle retrouvait le top 5 avant la dernière manche qu'elle a conclu au 7e rang pour une quatrième place finale soit celle qu'elle avait décroché au Mondial 2019. Elle s'était classée 9e l'an dernier. La jeune et véritable espoir de la discipline Eline Vestraelen, 18 ans, a montré des progrès constants. Seulement 56e (sur 61) après la première journée, l'étudiante anversoise - qui n'est que 73e au classement mondial - a terminé à la 31e place, après avoir mené son voilier aux 13e et 23e rangs lundi. Elle s'était classée cette année 39e de l'Euro de Varna, en Bulgarie, et 6e de l'Euro U21 à Tivat, au Monténégro. (Belga)

Le titre est revenu à la Danoise Anne-Marie Rindom. La championne olympique de Tokyo a enlevé la troisième couronne mondiale de sa carrière après 2015 (déjà Mussanah) et 2019 à Sakaiminato au Japon. Rindom a obtenu le total de 58 points (deux moins bons résultats retirés) et devancé d'un point la Polonaise Agata Barwinska (59), encore en tête avant l'ultime journée, et la Lituanienne Viktorija Andrulyte (62). Plasschaert a totalisé 68 points. La Néerlandaise Marit Bouwmeester, quadruple championne du monde et tenante du titre, était absente. Emma Plasschaert a connu des résultats très contrastés dans les eaux du golf d'Oman. À une très moyenne 29e place, a succédé une 12e place le premier jour. Quinzième au classement, la championne du monde 2018 a retrouvé toute sa superbe lors de la deuxième journée où elle a fini troisième et première. De quoi propulser l'Ostendaise de 28 ans en tête de la compétition (le moins bon résultat n'était plus pris en compte). Ses 10e et 11e places le troisième jour l'ont fait reculer au 3e rang. Dimanche, en se classant 25e et 20e, son recul s'est accentué. Huitième au départ de l'ultime journée, Emma Plasschaert a retrouvé un classement plus en rapport avec sa valeur de deuxième au classement mondial lundi. Quatrième de la neuvième régate, elle retrouvait le top 5 avant la dernière manche qu'elle a conclu au 7e rang pour une quatrième place finale soit celle qu'elle avait décroché au Mondial 2019. Elle s'était classée 9e l'an dernier. La jeune et véritable espoir de la discipline Eline Vestraelen, 18 ans, a montré des progrès constants. Seulement 56e (sur 61) après la première journée, l'étudiante anversoise - qui n'est que 73e au classement mondial - a terminé à la 31e place, après avoir mené son voilier aux 13e et 23e rangs lundi. Elle s'était classée cette année 39e de l'Euro de Varna, en Bulgarie, et 6e de l'Euro U21 à Tivat, au Monténégro. (Belga)