Après cinq régates disputées sur le futur plan d'eau des Jeux Olympiques de Tokyo, la championne du monde 2018 mène avec 26 points, deux de moins que la Danoise Anne-Marie Rindom (28). La Japonaise Manami Doi a abandonné sa première place et se retrouve au troisième rang avec 29 points. Eline Verstraelen est actuellement 37e avec 124 points. Mardi, Plasschaert était troisième après les deux premières régates. En raison des mauvaises conditions météorologiques, il n'a pas été possible de naviguer mercredi et le site de compétition a été légèrement déplacé à Fujisawa. Jeudi, trois régates étaient au menu. L'Ostendaise a terminé 8e, 15e (résultat qui ne compte pas pour l'instant) et 7e. Verstraelen a fini 37e, 47e et 44e jeudi. Plasschaert a remporté l'épreuve-test olympique sur le plan d'eau d'Enoshima la semaine dernière. Grâce à son titre mondial en 2018, elle a assuré la Belgique d'une place aux Jeux. Elle devrait en toute logique lui revenir. Wannes Van Laer est remonté d'une place dans la catégorie Laser après deux jours de compétition. Le Bruxellois figure au 21e rang avec 73 points, après sa 15e, sa disqualification et sa 11e place jeudi. Il est loin du leader chypriote Pavlos Kontides (10 points). William De Smet (30e, 18e et 20e jeudi) est 30e au classement provisoire (94 points). En 49er, Yannick Lefèbvre et Tom Pelsmaekers sont passés de la 8e à la 12e place (61 points) après six régates. Isaura Maenhout et Anouk Geurts (79 pts) sont 21es au terme de cinq régates au 49erFX (79 points). La Coupe du monde de voile 2020 comprend quatre épreuves. Après Enoshima, les régatiers des classes olympiques se retrouveront à Miami (19-26 janvier 2020), puis à Gênes (13 au 19 avril 2020) avant de revenir pour la finale à Enoshima (14-21 juin 2020). Les épreuves olympiques de voile se dérouleront du 27 juillet au 6 août 2020. (Belga)