Le contre-la-monte des élites féminines des championnats du monde de cyclisme sur route a été disputé lundi après-midi entre Knokke-Heist et Bruges sur la distance de 30,3 kilomètres, soit une dizaine en plus qu'à l'Euro, et sur un parcours tout plat longeant en partie le Canal de Damme, favorable aux spécialistes de la discipline. Les deux dernières championnes du monde de la discipline, l'Américaine Chloe Dygert (2019) et la Néerlandaise Anna van der Breggen (2020), étaient absentes. La Néerlandaise, qui disputera la course en ligne samedi, a annoncé la fin de sa carrière au terme de la saison 2021. La lutte, lundi, était donc ouverte entre, notamment, la Suissesse Marlen Reusser, récente championne d'Europe à Trente, et les Néerlandaises Annemiek van Vleuten et Ellen van Dijk. Ellen van Dijk, 34 ans, a été la première des principales favorites à s'élancer. La récente championne d'Europe en ligne et deuxième du chrono (derrière Reusser) à Trento, avait été championne du monde du contre-la-montre en 2013 et quatre fois championne d'Europe dans la même discipline entre 2016 et 2019. Van Dijk, qui a rattrapé l'Allemande Lisa Klein partie 1:30 avant elle, a largement effacé le premier temps de référence réalisé par sa compatriote Riejanne Markus (38:04.92) en passant la ligne d'arrivée en 36:05.28. La tendance en faveur de van Dijk s'inversait au premier pointage intermédiaire (km 13,8) où Marlen Reusser signait le meilleur temps pour 3 secondes. La coureuse suisse, qui fêtait ses 30 ans lundi, avait devancé Ellen van Dijk à l'Euro. Elle s'était classée deuxième des Mondiaux d'Imola en 2020 derrière Van der Breggen et devant Van Dijk, deuxième, encore, du contre-la-montre olympique derrière Van Vleuten et devant Van der Breggen. Annemiek van Vleuten se contentait du 3e temps au premier pointage à près de 17 secondes de Reusser. La Néerlandaise de 38 ans, qui évoluait lundi sur un parcours trop plat à son goût, avait été championne du monde de contre-la-montre en 2017 et 2018, championne d'Europe et vice-championne du monde de la course en ligne 2020, championne olympique du contre-la-montre 2021, devant Reusser, et deuxième de la course en ligne. Elle avait fait l'impasse sur l'Euro de Trente. Après 20,8 kilomètres, au deuxième pointage intermédiaire à Oostkerke, Reusser confirmait son avantage, avec 2.91 sur Van Dijk et 15.94 sur Van Vleuten. La dernière partie de course allait toutefois être fatale à Reusser. Van Dijk, médaillée de bronze en 2020, conservait finalement son leadership avec son temps de 36:05.28, devant Reusser (+10.29) et Van Vleuten (+24.02), soit le podium de 2020 inversé. Ellen van Dijk a signé, lundi à Bruges, le 7e succès néerlandais dans le contre-la-montre mondial, égalant ainsi les Américaines au palmarès. Sara Van de Vel, 9e du récent Euro, et Julie Van de Velde représentaient la Belgique. Van de Vel a bouclé les 30,3 kilomètres en 40:13.14 (30e) et Van de Velde en 39:12.16 (22e). Jamais une cycliste belge n'est montée sur le podium depuis que cette épreuve a été ajoutée au programme des Mondiaux. La cinquième place d'Ann-Sophie Duyck en 2014 à Ponferrada constitue le meilleur résultat d'une cycliste belge. (Belga)

Le contre-la-monte des élites féminines des championnats du monde de cyclisme sur route a été disputé lundi après-midi entre Knokke-Heist et Bruges sur la distance de 30,3 kilomètres, soit une dizaine en plus qu'à l'Euro, et sur un parcours tout plat longeant en partie le Canal de Damme, favorable aux spécialistes de la discipline. Les deux dernières championnes du monde de la discipline, l'Américaine Chloe Dygert (2019) et la Néerlandaise Anna van der Breggen (2020), étaient absentes. La Néerlandaise, qui disputera la course en ligne samedi, a annoncé la fin de sa carrière au terme de la saison 2021. La lutte, lundi, était donc ouverte entre, notamment, la Suissesse Marlen Reusser, récente championne d'Europe à Trente, et les Néerlandaises Annemiek van Vleuten et Ellen van Dijk. Ellen van Dijk, 34 ans, a été la première des principales favorites à s'élancer. La récente championne d'Europe en ligne et deuxième du chrono (derrière Reusser) à Trento, avait été championne du monde du contre-la-montre en 2013 et quatre fois championne d'Europe dans la même discipline entre 2016 et 2019. Van Dijk, qui a rattrapé l'Allemande Lisa Klein partie 1:30 avant elle, a largement effacé le premier temps de référence réalisé par sa compatriote Riejanne Markus (38:04.92) en passant la ligne d'arrivée en 36:05.28. La tendance en faveur de van Dijk s'inversait au premier pointage intermédiaire (km 13,8) où Marlen Reusser signait le meilleur temps pour 3 secondes. La coureuse suisse, qui fêtait ses 30 ans lundi, avait devancé Ellen van Dijk à l'Euro. Elle s'était classée deuxième des Mondiaux d'Imola en 2020 derrière Van der Breggen et devant Van Dijk, deuxième, encore, du contre-la-montre olympique derrière Van Vleuten et devant Van der Breggen. Annemiek van Vleuten se contentait du 3e temps au premier pointage à près de 17 secondes de Reusser. La Néerlandaise de 38 ans, qui évoluait lundi sur un parcours trop plat à son goût, avait été championne du monde de contre-la-montre en 2017 et 2018, championne d'Europe et vice-championne du monde de la course en ligne 2020, championne olympique du contre-la-montre 2021, devant Reusser, et deuxième de la course en ligne. Elle avait fait l'impasse sur l'Euro de Trente. Après 20,8 kilomètres, au deuxième pointage intermédiaire à Oostkerke, Reusser confirmait son avantage, avec 2.91 sur Van Dijk et 15.94 sur Van Vleuten. La dernière partie de course allait toutefois être fatale à Reusser. Van Dijk, médaillée de bronze en 2020, conservait finalement son leadership avec son temps de 36:05.28, devant Reusser (+10.29) et Van Vleuten (+24.02), soit le podium de 2020 inversé. Ellen van Dijk a signé, lundi à Bruges, le 7e succès néerlandais dans le contre-la-montre mondial, égalant ainsi les Américaines au palmarès. Sara Van de Vel, 9e du récent Euro, et Julie Van de Velde représentaient la Belgique. Van de Vel a bouclé les 30,3 kilomètres en 40:13.14 (30e) et Van de Velde en 39:12.16 (22e). Jamais une cycliste belge n'est montée sur le podium depuis que cette épreuve a été ajoutée au programme des Mondiaux. La cinquième place d'Ann-Sophie Duyck en 2014 à Ponferrada constitue le meilleur résultat d'une cycliste belge. (Belga)